Cooper doit rester

  • Cooper doit rester
    Cooper doit rester
Publié le , mis à jour

Alors que l’affaire Quade Cooper secoue la Rade, du côté de l’Australie les amateurs de rugby se frottent les mains. En effet, pour eux, il est tout à fait normal que l’Australien reste chez lui.

Après avoir signé un contrat de deux ans avec le Rugby Club Toulonnais, le demi d’ouverture des Wallabies, Quade Cooper aurait changé d’avis. En effet, ce dernier préférerait rester chez lui en Australie. Et d’ailleurs, là-bas, les amateurs de rugby veulent le garder bien au chaud. Nombreux sont ceux qui dénigrent la France sur certains points. Notamment pour le côté financier de la chose. Selon notre correspondant en Australie, Jacques Broquet, les Australiens voient la France « comme une tirelire sur le plan rugbystique ». « Ici, les personnes qui connaissent la situation disent tous que Quade Cooper n’a jamais eu envie de partir à Toulon, ajoute-t-il. D’ailleurs, il a acheté une nouvelle maison à Brisbane il n’y a pas longtemps. » Et concernant l’argent justement, le problème ne viendrait pas de Toulon ni même du joueur. En effet, en Australie c’est l’agent de Quade Cooper, Khoder Nasser qui est beaucoup décrié. « Personne ne comprend pourquoi les clubs passent par lui. Il n’est pas un agent reconnu et d’ailleurs il a été banni par la Rugby League », explique Jacques Brocquet. Khoder Nasser est l’agent de Cooper mais il est aussi celui du Néo-Zélandais Sonny Bill Williams. Étrange coïncidence. En effet, entre 2008 et 2010, ce dernier était venu jouer sur la Rade après avoir été fortement sollicité par le président emblématique du RCT, Mourad Boudjellal.

Cheika compte sur lui

Pour beaucoup la signature de Cooper à Toulon viendrait donc en grande partie de l’agent. Et, si le joueur n’a pas lui même décidé de venir, il semblerait presque logique qu’il veuille partir avant même d’avoir posé ses valises dans le Var. Alors si en plus le sélectionneur des Wallabies le pousse à rester en Australie, le joueur n’hésite pas bien longtemps. En effet, Mickael Cheika aurait dit à Quade Cooper qu’il comptait beaucoup sur lui. Sa volonté serait que Cooper soit à 100 % pour jouer avec l’équipe australienne à VII pour participer aux jeux Olympiques de 2016 à Rio. Si Cooper décidait vraiment de rompre son contrat avec le RCT, il ne jouerait dans aucun club la saison prochaine. Il serait libre et ne se consacrerait qu’à la préparation des JO. Un choix semble-t-il plus judicieux pour Quade Cooper et tous les amateurs des Wallabies. Ces derniers espèrent vraiment qu’un accord entre le RCT et la Fédération australienne (ARU) puisse être trouvé. Car, dans le cas ou Cooper changerait vraiment d’avis, l’ARU devrait payer un million d’euros à Toulon (soit la valeur de son contrat). Une somme que, pour l’instant, l’institution ne peut sortir. Surtout que le numéro 10 Wallabies n’est pas le seul dans ce cas. Après avoir signé un pré-contrat cette année avec le Stade français, Will Genia, ferait, lui aussi, volte face d’après une source proche du joueur. J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?