Four nations : Une dernière journée cruciale

  • Four nations : Une dernière journée cruciale
    Four nations : Une dernière journée cruciale
Publié le , mis à jour

Dans un four nations écourté, où seuls les matchs allers seront disputées, la deuxième journée pouvait être décisive. Pourtant elle n’a pas encore rendue son verdict. Que ce soit pour le haut comme pour le bas du tableau.

Australie – Nouvelle-Zélande (8 août 12 h 05 au Anz Stadium de Sydney)

C’est la rencontre que tout le monde attend. Le vainqueur ce match remportera le Rugby Championship 2015. Une première pour l’Australie, une habitude pour les coéquipiers de Richie McCaw, encore héroïque face à l’Afrique du Sud hier, qui remporteraient simplement leur quatrième titre en quatre éditions.

Avant le début de ce Four Nations, la Nouvelle-Zélande faisait office de favorite, contrairement à l’Australie, trop inconstante ces dernières années. C’est donc une demie surprise que ces deux équipes se disputent une finale. Et malgré ses deux victoires, l’Australie conserve un statut d’outsider face aux invincibles All-Blacks. Si leur parcours est similaire depuis le début du Four nations (balade face à l’Argentine et victoire dans le dernier quart d’heure face à l’Afrique du Sud), l’Australie a l’avantage de disputer cette finale à domicile. Si les Australiens s’intéressent plus au rugby à XIII qu’à XV ils rempliront, à n’en pas douter, l’Anz Stadium pour encourager leur équipe lors de la dernière répétition officielle avant le mondial, et qui plus est face à la meilleure équipe du monde, que les Australiens n’ont plus battu depuis le Tri Nations 2011, subissant ensuite huit défaites pour deux petits matchs nuls. Les Wallabies ont donc tout des adversaires qui pourraient ébranler l’hégémonie All-Blacks. En revanche il est difficile d’imaginer les All-Blacks laisser échapper la victoire et plonger dans un doute (tout à fait relatif on en conviendra) à moins de deux mois du mondial.

Afrique du Sud – Argentine (8 août 17 h 05 au Kings Park Stadium de Durban)

Le match de la mort. Certes le perdant ne sera pas relégué, mais il entrera dans une période de doute à quelques semaines de la Coupe du monde. Côté Argentin on peine réellement à s’imposer dans cette compétition. Une victoire en trois Championships et déjà deux lourdes défaites lors de cette édition (39-18 face aux Blacks et 9-34 à domicile face aux Wallabies). Une victoire donnerait donc un peu de baume au cœur à des Argentins, trop inconstants pour s’imposer parmi les meilleures nations mondiales. Pour les Sud Africains si l’enjeu mathématique est le même, les joueurs d’Heyneke Meyer souhaiteront surtout retrouver de l’efficacité et de la confiance, afin de ne pas terminer en queue de pleton de ce quatrième Four Nations. Séduisants face à l’Australie et la Nouvelle-Zélande, les Boks sont pourtant ressortis bredouilles, s’inclinant à deux reprises dans le dernier quart d’heure. Manque d’efficacité, problème de banc mais également de patience, les Boks souhaiteront se racheter, devant leur public, à moins de six semaines du mondial où, quoi qu’il arrive jusque-là, ils feront partis des favoris.

Classement au soir de la 2e journée :

1 – Australie (9 points)

2 – Nouvelle-Zélande (9 points)

3 – Afrique du Sud (2 points)

4 – Argentine (0 point)

P.I-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?