La légende continue

  • La légende continue
    La légende continue
Publié le , mis à jour

Richie McCaw, 34 ans, 134 sélections avec les Blacks, 27 essais de marqués, 85 capitanats, et on en passe, s’est encore illustrer hier face à l’Afrique du Sud. Pour son dernier tour de piste à Johannesburg, le Néo-zélandais a continué de construire sa légende.

Pour cette édition 2015 du Four Nations la Nouvelle-Zélande est toujours dans les favorites. Deux victoires en deux matchs. Une première contre l’Argentine (39-18) et, hier, sur le fil contre les Sud-Africains (20-27). Bien que le monde ovale ait le regard tourné sur l'hémisphère du sud pour son niveau et son baromètre Coupe du monde, Richie McCaw est, lui aussi, au milieu de toutes les attentions. Pour sa « der », il n’en fallait pas moins. Le triple meilleur joueur du monde (2006, 2009 et 2010) entend d’ailleurs partir par la grande porte. Auteur d’un essai lors du match d’ouverture de ce Four Nation à la 20e sur un lancement en touche ainsi qu’hier contre l’Afrique du Sud. Toujours sur un lancement un touche, le capitaine emblématique surgissait pour finir dans l’en-but Springbok à la 73e. Ou comment crucifier les derniers espoirs des Sud-africains et devenir le héros des Black en offrant les points de la victoire pour des Néo-zélandais qui n’avaient pas vraiment brillé depuis le début de la rencontre.

Rentrer un peu plus dans la légende

Si Richie McCaw a déjà tout gagné, ou presque, avec les All Blacks (124 victoires sur 140 matchs) ce n’est pas pour se reposer sur ses lauriers. Champion du monde actuel, vainqueur du Four Nation en titre depuis 3 années consécutives, le sacripant de la Nouvelle-Zélande est bien parti pour finir sa carrière internationale avec un palmarès grossit. Leader du Four Nations, avec 9 points, ex-æquo avec l’Australie, et toujours dans la liste privilégiée des favoris du mondial, l’homme aux 140 sélections entend bien donner raison aux pronostics. À 34 ans, Richie McCaw se prépare à dire au revoir au maillot à la fougère après la Coupe du monde mais avec la manière. Toujours aussi décisif avec son équipe le All Black n’a pas perdu de sa superbe. Ou que ceux qui le pensent y regardent à deux fois. Le match contre leurs rivaux au titre, l’Australie, sera une nouvelle occasion pour le record men de capitanat de faire un peu plus briller son nom et la gloire de son équipe. M. A.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?