Les Champions du Japon 2015 à Montréjeau

  • Les Champions du Japon 2015 à Montréjeau
    Les Champions du Japon 2015 à Montréjeau
Publié le , mis à jour

Champions du Japon 2015, les Yamaha ont choisi de célébrer leur titre en France et plus précisément à Montréjeau. Une destination exotique mais en rien surprenante quand on connaît l’histoire commune des deux clubs.

28 février 2015 : Yamaha Jubilo remporte pour la première fois le titre de Champion du Japon à Tokyo face aux Suntory Sungoliath. Un succès pour les entraîneurs : Katsuyuki Kiyomiya (le légendaire entraîneur de Waseda University, le « Monsieur Rugby japonais » comme l’appelle Jean Cormier) et son adjoint entraîneur des avants Shin Hasegawa, pilier aux quarante sélections et deux Coupes du Monde. Lorsque ce dernier est arrivé à Yamaha Jubilo, en 2011, le club était au bord de la relégation. Cette victoire est donc un succès pour ces deux entraîneurs mais aussi pour… la France. En effet, dès leur prise de fonctions en 2011 Kiyomiya et Hasegawa ont décidé de bâtir leur équipe « à la Française » en basant leur jeu sur la mêlée et le jeu d’avants.

La découverte du rugby français

Tout a commencé au cœur de l’hiver 2011 avec la venue en stage en France de Shin Hasegawa pour « apprendre la mêlée et le jeu français » auprès de Yannick Bru au Stade Toulousain, de Jean Michel Gonzalez à Biarritz et de Pierre Berbizier alors au Racing-Métro 92. De retour en France pour un nouveau stage en 2012, Shin Hasegawa visite cette fois les structures des clubs de Castres, Castanet, Montréjeau, Albi et Colomiers. Lors de ce deuxième voyage dans l’Hexagone, il se fait la promesse de venir à Montréjeau lorsqu’il sera champion du Japon afin de fêter ce titre d’une équipe « à la française ».

Un entraînement commun le 1er août

Une promesse qui va donc se réaliser grâce à cette victoire du 28 février. Il ne lui reste alors plus qu’à organiser son voyage. Un pèlerinage à Montréjeau est ainsi prévu le 1er août, afin de fêter le titre. Mais pas seulement. En effet, Shin Hasegawa espère également y préparer l’avenir ! Cette fois-ci, non seulement l’équipe de Yamaha Jubilo viendra à Montréjeau pour célébrer son titre mais aussi lancer une révolution dans le rugby : celle des maillots connectés. Le club a été choisi par l’équipementier Canterbury et la pépite technologique française Cityzen Sciences pour être la première équipe au monde à tester leur nouveau modèle de maillots de rugby connectés. Des vêtements qui permettront de suivre en temps réel les pulsations cardiaques, la consommation énergétique, l’intensité des chocs et même le stress des joueurs. Une révolution technologique dont le premier test au monde aura lieu sur le terrain de Montréjeau avec un entraînement en commun des Yamaha Jubilo avec le Stade Bagnerais venu en voisin.

Montréjeau dans l’histoire du rugby connecté

Près d’un an après le début de la collaboration, Montréjeau s’est avéré une destination de choix pour les partenariats avec le Japon. Pour sceller cette amitié, les Tastos Mounjetos du Comminges profiteront de l’occasion pour introniser une dizaine de joueurs et d’entraîneurs des Yamaha Jubilo dans leur confrérie. Mais cette visite permettra également d’inscrire le club de Montréjeau dans l’histoire du rugby : après les titres nationaux des années cinquante, la production de quelques génies de ce jeu (les Martinez, Gabernet ou Derghali sans compter les jeunes Marchand, Baille et Laëtitia Grand), Montréjeau s’inscrit maintenant comme le lieu où la révolution des maillots connectés aura démarré avec cette visite des Yamaha Jubilo.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?