Du renfort pour le Stade

  • Du renfort pour le Stade
    Du renfort pour le Stade
Publié le , mis à jour

Alors que le Stade toulousain est privé de nombreux internationaux partis en préparation avec leur différente sélection pour préparer la Coupe du monde en septembre, le staff vient d’annoncer le recrutement de deux jokers médicaux. Découverte.

Le Stade toulousain est le club qui a le moins recruté lors de cette intersaison. En effet, seuls trois joueurs ont signé pour s’engager avec Toulouse à partir de la nouvelle saison. Il s’agit de Gert Muller, pilier sud-africain venu de Bayonne, David Mélé, ancien Perpignan qui a par la suite évolue à la mêlée de Leicester et enfin Semi Kunatani, international fidjien de rugby à sept. Enfin c’est ce que tout le monde croyait. Mais finalement les dirigeants toulousains ont fait appel à deux joueurs en tant que jokers pour la Coupe du monde. Ainsi Tomas Leonardi et Talalelei Gray seront en Rouge et Noir une partie de la saison prochaine. Le premier est un troisième ligne argentin qui comptabilise 18 sélections avec les Pumas. Après avoir débuté en Argentine, Leonardi est arrivé en Afrique du sud en 2013 pour jouer avec les Kings de Port Elizabeth. Une association de courte durée puisqu’après seulement un match disputé, l’Argentin s’est envolé pour l’Europe et plus précisément le club d’Edimbourg en Ecosse. Après deux ans passés dans le club écossais, Tomas Leonardi a signé pour quatre mois et aura la lourde tâche de remplacer le capitaine toulousain (et du XV de France), Thierry Dusautoir).

Un Australien dans le groupe

La deuxième recrue du Stade toulousain, elle aussi troisième ligne, se nomme Talalelei Gray. Plus communément appelé « Tala », cet Australien de 25 ans a déjà connu le Top 14. C’était entre 2011 et 2013 lorsqu’il portait les couleurs du Biarritz Olympique. Après son passage dans le pays basque, il est retourné en Australie et s’est engagé avec Warathas pour qui il n’a joué que deux matchs mais a tout de même remporté le Super Rugby en 2014. Enfin, il a joué pour les New South Wales Country Eagles. Dans ce dernier club, il n’a participé qu’à neuf rencontres. Talalelei Gray n’a jamais connu les Wallabies. Pourtant lorsqu’il jouait en moins de 20 ans, il était un joueur important de la sélection nationale des jeunes. En arrivant en Haute-Garonne, l’Australien découvre une nouvelle ville et donc une nouvelle vie mais aura la chance de retrouver quelqu’un qu’il connaît bien au sein du club : Imanol Harinordoquy avec qui il a évolué en mêlée durant ses deux saisons passées au BO. J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?