« Je suis attendu au tournant »

  • « Je suis attendu au tournant »
    « Je suis attendu au tournant »
Publié le , mis à jour

Arrivé à l’intersaison à Carcassonne, Adrien Latorre est de retour dans le sud de la France après une saison passé à Massy. Désireux de rester en Pro D2, le jeune homme a choisi le club de l’Aude pour le challenge qu’on lui propose là-bas mais aussi pour certaines raisons plus personnelles.

Vous qui êtes originaire du sud, pourquoi avoir tenté l’aventure à Massy ? Et pourquoi revenir si vite près de chez vous ?

L’an dernier, je suis monté en région parisienne pour découvrir le rugby vu du « Nord ». Je n’imaginais pas du tout la vie parisienne comme cela. J’ai été très agréablement surpris par la vie en région parisienne. J’y ai pris beaucoup de plaisir mais je suis tout de même très heureux de retrouver le sud de la France. J’étais bien à Massy mais je voulais évoluer en Pro D2. Malheureusement le club descend en Fédérale 1 et cela ne correspondait plus à mes attentes.

Vous arrivez donc à Carcassonne uniquement pour des raisons sportives ?

Non pas seulement. Le projet du club de Carcassonne me plaisait beaucoup mais je ne cache pas que le fait de me rapprocher de ma famille a aussi pesé dans la balance. Je suis tout près de chez moi. Mon papa a joué à Oloron pendant des années, moi j’ai connu le rugby à Narbonne aussi. J’ai mes repères ici. Arriver à Carcassonne, c’est aussi me rapprocher de mon cousin dont je suis très proche, Julien Dumora qui joue actuellement à Castres.

Vos débuts dans ce nouveau club se passent-ils bien ?

Oui très bien. On a repris tranquillement. J’ai fait la rencontre de mes nouveaux coéquipiers et j’ai eu le plaisir de retrouver deux personnes : Fabien Grammatico et José Lima avec qui j’ai joué justement à Narbonne.

Sur un plan personnel quels sont vos objectifs cette saison ? Vous avez fini troisième meilleur réalisateur de Pro D2 et allez devoir prendre la place de Gilles Bosch, meilleur réalisateur en Pro D2 cette saison, qui part à Grenoble.

En effet c’est un très gros challenge pour moi. Je sais que je vais être attendu au tournant. L’an dernier mon jeu au pied a été plutôt bon, j’espère faire de même cette saison. En attendant j’essaie de ne pas me mettre trop la pression. Je veux continuer à jouer toujours autant en prenant toujours plus de plaisir, la pression viendra bien assez vite. Propos recueillis par J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?