Des Sud-africains chafouins

  • Des Sud-africains chafouins
    Des Sud-africains chafouins
Publié le , mis à jour

Après la victoire des All Blacks face aux Springboks (27-20) sur le terrain de l’Ellis Park Stadium de Johannesburg grâce à un essai de Richie McCaw, quelques voix sud-africaines se sont élevées hier pour mettre en doute la validité de cet essai survenu après une combinaison en touche.

Samedi à la 73e minute du match, Richie McCaw est en position de relayeur sur une touche pour les All Blacks à cinq mètres de la ligne d’en-but sud-africaine. La combinaison fait mouche, un bloc de saut composé par Brodie Rettalick, Kieran Read et Sam Whitelock recule pour attirer les Springboks, le talonneur remplaçant, Codie Taylor, lance à mi-hauteur en premier sauteur, Richie McCaw s’élance réceptionne le ballon et file à l’essai profitant de l’espace créé par le mouvement de son bloc de saut. Certains ont salué cette belle combinaison, qui n’est pas sans rappeler, bien qu’elle soit différente, celle qui a permis à Tony Woodcock de planter un essai il y a quatre ans en finale de Coupe du monde face à la France. En revanche, d’autres se sont manifestés pour dire que l’essai était selon eux entaché de nombreuses fautes, en tout cas pour argumenter sur le fait que Jérôme Garcès aurait dû faire appel à la vidéo pour valider ou invalider cet essai crucial. Le premier à l’avoir fait est le journaliste sud-africain Brenden Nel, ce lundi sur les sites Supersports.com et Sport24.za.com. Il conteste la validité de l’essai en question sur trois points d’arbitrage autour de la formation d’un alignement en touche. Il considère tout d’abord que Richie McCaw, placé en tant que relayeur, n’était pas à la distance minimale de deux mètres de l’alignement comme prévu par la règle 19.8 (i) du règlement du World Rugby (« Emplacement du réceptionnaire. Si une équipe place un réceptionnaire, ce joueur doit se tenir à au moins deux mètres en arrière de ses partenaires, et entre la ligne des cinq mètres et celle des quinze mètres, jusqu’à ce que l’alignement commence »). De plus, McCaw est, selon lui, justement parti avant que l’alignement ne commence, il était donc hors-jeu. C’est-à-dire avant que le ballon n’ait quitté les mains du lanceur au regard de la règle 19.9 (a) du règlement du World Rugby. Enfin, Brenden Nel met en cause un dernier point, à savoir la légalité de la feinte de saut réalisée par le bloc formé par Rettalick, Read et Whitelock, en se rapportant à la règle 19.10 (f) dudit règlement (« Saut, soutien ou soulèvement avant le lancer du ballon. Un joueur ne doit pas sauter ou être soulevé ou soutenu avant que le ballon ait quitté les mains du lanceur »). Enfin pour mesurer son propos, il déclare que les Springboks vont s’en vouloir d’avoir manqué plusieurs occasions franches, mais il martèle que l’on ne peut pas les critiquer pour cet essai encaissé car il n’aurait pas dû être accepté.

Kaplan en a rajouté une couche

Jonathan Kaplan, ancien arbitre international sud-africain, s’est lui aussi vivement exprimé sur ce match sur son blog Rate the referee (« Noter l’arbitre »). Il reprend d’ailleurs les mêmes points de règles que Brenden Nel. Pour lui, Richie McCaw n’était pas positionné à deux mètres de l’alignement, et il serait parti avant que le ballon ne quitte les mains du talonneur, Codie Taylor. Toutefois Kaplan, semble mettre en doute la neutralité de Jérôme Garcès en déclarant : « On peut voir avec son langage corporel, qu’il était plutôt content d’accorder cet essai ». Il s’étonne que l’arbitre français ait accordé l’essai sans hésiter, sans demander l’avis de ses assesseurs et sans demander l’arbitrage-vidéo. Par ailleurs, Kaplan reproche au capitaine sud-africain, de ne pas avoir assez insisté auprès de Jérôme Garcès pour faire appel à la vidéo sur cet essai déterminant pour l’issue de cette rencontre.

Bryce Lawrence à la défense de Jérôme Garcès

Alors que l’on se réjouissait côté français de la présence de quatre arbitres français (Poite, Garcès, Gaüzère, Raynal) à la prochaine Coupe du monde, ce petit imbroglio autour d’un des matchs le plus attendus de la préparation à la Coupe du monde, entachera peut-être cette bonne nouvelle pour le rugby français. En 2011, les Français avaient critiqué l’arbitre sud-africain Craig Joubert après la défaite en finale contre les Néo-Zélandais. Les Sud-africains critiquent aujourd’hui un arbitre français pour une défaite relativement moins importante des Springboks face aux All Blacks. Ces réactions semblent être celles de supporters déçus de la défaite de leur équipe. D’autant plus qu’en revisionnant les images, chacun pourra se faire une opinion sur la question, tout semble être une question de secondes et de centimètres. Monsieur Garcès a pris ses responsabilités et sa décision rapidement mais on ne peut pas dire qu’il a avantagé de manière flagrante les Néo-Zélandais tout au long de la rencontre. L’ancien arbitre international néo-zélandais, Bryce Lawrence, est justement venu au soutien de Jérôme Garcès. Concernant les critiques sud-africaines, on peut dire qu’il s’y connaît. Il avait notamment connu l’ire des supporters des Springboks, qui avaient mis en cause son arbitrage du quart de finale de Coupe du monde 2011 au cours duquel les Sud-africains s’inclinèrent face à l’Australie (9-11). Bryce Lawrence s’est exprimé au micro de la radio néo-zélandaise Radiosport, il considère que même avec le ralenti, il n’est pas si évident que McCaw soit mal placé et qu’il soit parti trop tôt. Jérôme Garcès a donc, selon lui, eu raison de se fier à son instinct et de prendre ses responsabilités. Ces critiques auront-elles une influence sur la façon dont Jérôme Garcès arbitrera ses matchs à la Coupe du monde ? Il arbitrera trois matches de poule. Et hasard de la vie, il retrouvera pour son premier match de la compétition, les Springboks. Il officiera effectivement comme arbitre central pour la rencontre Afrique du Sud-Japon, c’est donc une affaire à suivre. M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?