Où se jouera la finale de la Coupe du monde en 2019 au Japon ?

  • Où se jouera la finale de la Coupe du monde en 2019 au Japon ?
    Où se jouera la finale de la Coupe du monde en 2019 au Japon ?
Publié le , mis à jour

Désigné en 2009 comme hôte de la Coupe du monde 2019, le Japon avait le projet de créer un nouveau grand stade à Tokyo. Mais au grand regret du World Rugby, ce projet a été abandonné. Il faut donc désormais trouver une solution de repli. Réunion aujourd’hui à Kuala Lumpur pour remédier à cela.

Ce jeudi 30 juillet, dans l’après-midi à Kuala Lumpur en Malaise, les dirigeants du World Rugby vont rencontrer les organisateurs de la Coupe du monde de rugby 2019 au Japon, en marge de la 128e session du Comité International Olympique. En cause, l’annonce récente de l’abandon du projet de construction du nouveau stade national à Tokyo. Le Japon avait réussi à séduire les dirigeants du rugby mondial pour organiser la première Coupe du monde de rugby en Asie. Cet hypothétique écrin était censé accueillir le match d’ouverture et la finale de la Coupe du monde 2019 mais également les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Brett Gosper, directeur général du World rugby depuis 2012, qui prendra part à la réunion d’aujourd’hui, a également déclaré : « Nous sommes évidemment très déçus. Nous aurions aimé créer un lien entre les deux événements, la Coupe du monde de rugby en 2019 et les Jeux olympiques en 2020. Cette décision va changer la configuration de notre événement. » Le stade de Yokohama de 72 000 places, a été rajouté l’année dernière à la liste originale des structures potentielles pour accueillir des matches de la Coupe du monde. Il ne faisait pas initialement partie de cette liste, mais ce stade a accueilli en 2002 la finale de la Coupe du monde de la FIFA Brésil-Allemagne. Il apparaît donc comme une solution de repli crédible pour organiser la finale en 2019. Toutefois, à propos de cette éventualité Brett Gosper s’est montré très mesuré et a déclaré que ce n’était pas encore clair. La réunion d’aujourd’hui servira donc certainement à trouver une solution à cette question.

Un coût qui s’annonçait démesuré

Le projet du nouveau stade national de Tokyo a été abandonné à cause de son coût qui s’annonçait démesuré. Les dernières estimations tournaient aux alentours des deux milliards cent millions de dollars soit deux fois plus que l’estimation initiale. Ce qui semblait coûter le plus cher était les arches qui auraient dû supporter le toit du nouveau stade futuriste dessiné par le cabinet Zaha Hadid Architects. M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?