Organisation de la Coupe du monde 2019, des débuts de réponses

  • Organisation de la Coupe du monde 2019, des débuts de réponses
    Organisation de la Coupe du monde 2019, des débuts de réponses
Publié le , mis à jour

Nous apprenions hier que le Japon, pays hôte de la Coupe du monde 2019, arrêtait la construction du stade national de Tokyo censé abriter la cérémonie d’ouverture et la finale. Après la réunion à Kuala Lumpur, quelles solutions ont été trouvées ?

Le stade national de Tokyo (et futur stade olympique) était censé abriter cérémonie d’ouverture et finale de la Coupe du monde 2019 mais aussi les Jeux Olympiques de 2020. Pourtant, les travaux n’ont pas abouti. En cause, la somme astronomique du stade futuriste évaluait à un peu plus de deux milliards de dollars. De plus, le stade n’aurait pas pu être construit à temps. De quoi changer son fusil d’épaule, et vite ! Après une réunion à Kuala Lumpur (Malaisie) en marge de la 128e session du Comité International Olympique, quelques éléments de réponses ont été amenés.

Faire du neuf avec du vieux

« On sait qu’on dispose du stade de Yokohama qui a organisé la finale de la Coupe du monde de football » a déclaré Bernard Lapasset, président de World Rugby. Mais là encore, le problème n’est pas tout à fait réglé. Si le stade a une capacité certaines (72 327 places), elle est en deçà de la capacité estimée lors du début de projet. « La capacité du stade n’est pas la même. On a un déficit compris entre 15 000 et 20 000 places pour chaque match qui ne pourra plus se faire au Stade olympique. » a rajouté Bernard Lapasset. Quelques éléments de réponses déjà été trouvés mais encore tout un projet à bâtir. Espérons que le Japon se fixe vite, l’échéance étant dans quatre ans déjà ! M. A.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?