Ross Filipo, dernière recrue du Racing 92

  • Ross Filipo, dernière recrue du Racing 92
    Ross Filipo, dernière recrue du Racing 92
Publié le , mis à jour

Pour ce qui semble être la dernière arrivée au Racing 92 cette saison, la venue de l’ex-all black est synonyme d’expérience. Quadruple vainqueur du Super Rugby, Ross Filipo connaît en plus déjà la France.

Ancien joueur de Bayonne, lors des saisons 2009-2010 et 2010-2011, le deuxième ligne ou troisième ligne néo-zélandais a également dans son C.V ni plus ni moins que quatre capes avec les All Blacks, toutes acquises en 2007 et en 2008. Agé de 36 ans, Ross Filipo a commencé sa carrière professionnelle en 2001 et compte également cinq matchs avec les Maoris de Nouvelle-Zélande à son compteur. Son palmarès, lui, est riche de quatre victoires finales dans le Super Rugby : en Super 12 en 2005, Super 14 en 2006 et en 2008, ces trois fois avec les Canterbury Crusaders pour lesquels il joua une quarantaine de matchs en cinq saisons. Il remporta la compétition sous le format Super 15 en 2013 avec les Waikato Chiefs, franchise qu’il quitte pour l’Ïle-de-France. Le joueur a paraphé un contrat d’un an mais ne compte pour l’instant ne pas s’arrêter là et pourrait très bien prolonger.

Une colonie néo-zélandaise inouïe

Avec l’arrivée de Ross Filipo qui succède à celle de Joe Rokocoko en début de semaine et aux signatures de Daniel Carter, Ben Tameifuna, Chris Masoe plus tôt auxquelles il faut ajouter la présence depuis 2014 de Casey Laulala, le Racing 92 présentera lors du prochain championnat, l’équipe française la plus néo-zélandaise de l’année. Six joueurs (autant que l’Union Bordeaux-Bègles) dont cinq joueurs ayant porté la tunique noire, de quoi faire peur à tous les clubs adverses. Si auparavant, les joueurs sud-africains avaient la côte auprès des clubs français et composaient la principale colonie étrangère, l’arrivée de plus en plus massive de joueurs néo-zélandais pourrait changer la donne. Si le Rugby Club Toulonnais s’est récemment « spécialisé » dans les Australiens, le Racing 92 semble se concentrer sur les Néo-Zélandais même si les deux clubs ne délaissent pas la formation. Alors qui de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande aidera le plus son club à atteindre les sommets ?

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?