« Cogiter, c’est vraiment l’erreur à ne pas faire »

  • « Cogiter, c’est vraiment l’erreur à ne pas faire »
    « Cogiter, c’est vraiment l’erreur à ne pas faire »
Publié le , mis à jour

Jean-Baptiste Poux (36 ans, 1m80, 105 kg). Le pilier international français aux 42 sélections ayant pris part à trois Coupes du monde a accepté de revenir avec nous sur le dernier mois de préparation qui attend le XV de France avant d’entamer la prochaine Coupe du monde.

La préparation peut-elle être décisive pour qu’un joueur parte à la Coupe du monde ?

C’est un mélange entre les performances réalisées tout au long de la saison mais également la préparation. Cet été, tout va se décanter après les matchs contre les Anglais, et ce sera très dur pour ceux qui ne feront pas partie du groupe. Le staff a des préférences mais il y a quand même le terrain qui parle et les prestations des joueurs. Si le joueur donne le meilleur de soi-même il peut leur faire changer d’avis. Mais si personne ne se révèle lors des matchs amicaux, le groupe est déjà dans la tête du staff. Selon moi, le groupe est pratiquement fait mais il reste une infime incertitude sur une blessure, j’en ai d’ailleurs bénéficié en 2003, ou sur un joueur qui éclate boosté par la préparation physique, parce qu’ils sont affûtés là. Les joueurs seront tous normalement dans leurs meilleures dispositions pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

Donc selon vous les joueurs peuvent influer sur leur destin en étant performants sur les matchs, mais Philippe Saint-André a déjà son groupe en tête…

Ah il faudrait lui demander (rires). Mais à mon avis oui. On ne prépare pas un groupe à la veille de l’annonce. Philippe Saint-André doit déjà avoir le groupe en tête globalement, comme Marc Lièvremont en 2011. Le staff attendra peut-être le premier match voire le deuxième pour apporter quelques modifications mais à partir de ce qui s’est fait lors de la préparation et tout au long de la saison ils connaissent déjà le groupe.

Dans quel état d’esprit peut être un joueur à cette période de la préparation, après une préparation physique éprouvante et avec peut-être un peu de pression avant les matchs de préparation et l’annonce du groupe ?

Mon expérience de 2011 se rapproche de ce qu’ils doivent vivre actuellement. En 2011 il y avait le même principe d’un groupe élargi pour la préparation et une sélection à la fin. Il ne faut pas trop penser à cela tous les jours. Il ne faut pas penser à l’annonce du groupe, à la date butoir. Cogiter, c’est vraiment l’erreur à ne pas faire. Il faut se donner à fond sans se poser trop de questions, pour ne pas avoir de regrets. Pour les joueurs les matchs de préparation seront déterminants.

« Je suis lucide, les joueurs qui ont été sélectionnés sont meilleurs que moi »

En 2011, comment aviez-vous vécu la concurrence avec Fabien Barcella, Thomas Domingo et Sylvain Marconnet ?

Il n’y avait pas eu de problème particulier. Chacun a donné le meilleur de soi-même et au final les entraîneurs ont tranché mais à l’intérieur du groupe il n’y avait pas de souci, tout s’était très bien passé.

Selon vous, concernant les piliers, qui sont ceux qui partiront en Angleterre ?

Le choix est très difficile. Au niveau de la première ligne il n’y a que des bons joueurs. Le staff fera son choix en fonction de la complémentarité qu’ils recherchent au niveau de la première ligne. Mais de l’extérieur, ce que je peux dire c’est qu’il n’y a que des bons piliers.

À titre personnel, vous auriez aimé pouvoir encore y participer à la préparation ainsi qu’à la Coupe du monde qui aurait pu être votre quatrième ?

Absolument ! J’aurais aimé y participer, c’est une aventure exceptionnelle à vivre. Quand on est sportif de haut niveau, on cherche à revivre ces moments. Mais je suis lucide, les joueurs qui ont été sélectionnés sont meilleurs que moi, donc c’est logique que je ne fasse pas partie des 36.

Malgré votre bonne saison à Bordeaux…

Oui bien sûr, mais il y a du monde à mon poste, c’est le choix du staff et là aussi ils auront des choix difficiles à faire dans quelques jours. Et ce sera dur pour les joueurs qui n’en feront pas partie... Propos recueillis par M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?