Une succession à assumer pour Mauricio Reggiardo

  • Une succession à assumer pour Mauricio Reggiardo
    Une succession à assumer pour Mauricio Reggiardo
Publié le , mis à jour

Alors qu’ils avaient redressé la barre et étaient passés en deux saisons de candidats à la relégation, à celui de potentiel promu, les Albigeois ont perdu leur mentor Ugo Mola. Mais ce dernier, s’il est parti à la surprise de ces joueurs, n’a rien laissé au hasard, puisqu’il a recommandé Mauricio Reggiardo pour sa succession, un ami qu’il a côtoyé à Castres en tant que joueurs pendant 8 saisons, puis en temps que coach à Castres et Mazamet. Ils partagent également la même vision du rugby.

Ugo Mola a, avec le départ de Guy Novès pour entraîner le XV de France, eu l’opportunité de rejoindre le club au plus gros palmarès français : le Stade toulousain. Une opportunité difficile à refuser, même Albi est orphelin de celui qui a été son mentor en 2014-2015. Si certains cadres (notamment Malik Hamadach et Mathieu Peluchon) ont dans un premier temps mal vécu son départ, ils ont fini par l’accepter, en admettant qu’on ne pouvait pas passer à côté d’une telle promotion. « On avait convenu qu’on allait continuer la saison prochaine avec le même staff. On a été un peu surpris, déçus sur le moment, mais après réflexion on est très content pour Ugo car quand le Stade toulousain t’appelle c’est difficile de refuser. ». D’autant plus que son remplaçant, Mauricio Reggiardo semble pour le moment correspondre parfaitement au projet de jeu qu’avait mis en place Ugo Mola. « Mauricio s’est engagé à 100 % dans le projet tarnais et dans la succession d’Ugo. Il est dans le même état d’esprit, donc finalement on a vraiment énormément de chance de retrouver un manager qui a la même vision du rugby et les mêmes objectifs. »

S’appuyer sur le socle 2014-2015

En une saison, Ugo Mola avait ramené de la stabilité et de l’ambition au sein du SCA. En une seule saison à la tête du club tarnais il a fait gagner sept places au classement général (2013-2014 : 12e ; 2014-2015 : 5e). une grosse perte donc pour le SCA, même si finalement ce n’est que le manager qui laisse le club, puisque son staff reste identique (Jean-Christophe Bacca pour entraîner les avants, Benjamin Bagate pour les arrières et Rémi Ladauge pour la défense). Une stabilité qui devrait permettre aux joueurs de conserver leurs repères pour ne pas sombrer d’une saison sur l’autre, lors de celle qu’on appelle la « saison de la confirmation », qui bien souvent est décrite comme la plus compliquée. Du côté de l’effectif, le club recherche également de la stabilité, en ayant prolongé les contrats de Malik Hamadache (pilier), Bastien Dedieu (pilier), Cyriac Ponnau (talonneur), Matthieu André (deuxième ligne), Nasoni Naqiri Kunavore (centre), Timalai Rokoduru (ailier), Loïc Le Gal (arrière) et Mathieu Peluchon (arrière). Finalement les dirigeants du SCA ont dû réagir rapidement au départ d’Ugo Mola, mais le club ne semble pas handicapé par son départ, tant Mauricio Reggiardo et son staff devraient suivre la voie tracée par le nouveau coach du Stade toulousain. P.I-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?