• Les étrangers à suivre pendant le mondial
    Les étrangers à suivre pendant le mondial
Publié le / Modifié le
Top 14

Les étrangers à suivre pendant le mondial

Ils quittent leurs pays pour pouvoir mieux se réaliser sur les terrains de Top 14 et avec la Coupe du monde ils ont une chance de briller. Retour sur cinq recrues étrangères qui prennent leurs non-sélections en équipe nationale comme une chance.

Semi Kunatani (Toulouse)

Ce Fidjien ne voudra pas rester dans l’ombre des autres stars internationales toulousaines. Habitué à la compétition de haut niveau avec l’équipe nationale de rugby à VII fidjienne, ce centre d’un mètre 92 pour 98 kg, est le deuxième meilleur marqueur de la saison avec la bagatelle de 38 essais. À à peine 24 ans, il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de sa discipline. Athlétique et présent au soutien il devra prouver qu’il a sa place dans le jeu à XV, variante qu’il n’a jamais pratiquée professionnellement.

Ben Tameifuna (Racing métro)

Après avoir joué pour les Chiefs depuis 2012 et avoir marqué neuf essais, le pilier surpuissant vient essayer ses crampons sous la pluie parisienne. C’est plein d’ambition que le Néo-Zélandais de 23 ans arrive. S’il vient en France c’est pour y rester et pouvoir aborder un jour le maillot tricolore. Déjà champion du monde U20 et contacter par l’équipe nationale tongienne c’est plein d’envie qu’il arrive au Racing. La figuration, très peu pour lui. Avec son mètre 82 pour 134 kg il risque bien de laisser son empreinte sur les terrains de Top 14.

Zack Holmes (La Rochelle)

Rapide, polyvalent, buteur précis, animateur de la ligne offensive et franchisseur cet Australien a tout pour plaire (ou déplaire selon votre place). En provenance des Western Force, il aura participé à 22 matchs de Super Rugby. Du haut de ses 25 ans, il maîtrise aussi bien les postes d’ouvreur, d’arrière que de centre. Une place en équipe nationale néo-zélandaise de rugby à VII vient s’ajouter à un CV déjà joli. Serait-il le joueur qui installera La Rochelle un peu plus dans le Top 14 ? Affaire à suivre…

Cameron Wright (Montpellier)

Depuis 2014 il évoluait avec les Sharks. À 21 ans, il part de son Afrique du Sud natal pour retrouver Jake White à Montpellier. Recruté sous un contrat espoir c’est plein d’ambition qu’il arrive au MHR. Il vient pour apprendre mais aussi pour goûter au haut niveau français. La nouvelle aventure ne l’effraie pas, le demi de mêlée la trouve même très excitante. Du haut de son mètre 81 et de ses 92 kg il devra se faire une place entre Nic White et Benoît Paillaugue.

Eroni Narumasa (Agen)

Centre fidjiens évoluant avec la province de Nadroga, il a été élu meilleur joueur du championnat. Grâce à sa force sûrement, 102 kg ça impressionne ! Il faudra garder un œil sur cet îlien débarquant en France. Si c’est le maintien sera son principal objectif cette saison ce n’est pas pour autant qu’il ne pourra pas s’exprimer sur les terrains. Fort sur les passes après contact il ne saura que mieux dynamiser le jeu agenais. La compétition avec son capitaine, Lionel Mazars, ne pourra que le grandir. À voir si l’explosion de la pépite fidjienne se fera bien. M. A.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir