« Un joueur heureux sera bon sur le terrain »

  • « Un joueur heureux sera bon sur le terrain »
    « Un joueur heureux sera bon sur le terrain »
Publié le , mis à jour

L’Irlande s’apprête à jouer son premier match de préparation pour la Coupe du monde face au Pays de Galles ce samedi. L’occasion pour le XV du Trèfle de se tester avant la Coupe du monde où ils retrouveront notamment la France

C’est un style de préparation vraiment à part qu’on mis en place les Irlandais pour préparer le Coupe du monde en Angleterre (18 septembre-31 octobre). En effet, depuis le début de leur préparation, les membres du XV du trèfle ne passent que peu de temps dans un seul et même endroit. En réalité jamais plus de cinq jours consécutifs. Les joueurs se baladent donc entre le centre national d’entraînement à Carton House et leur province respective. L’objectif étant de permettre aux joueurs de ne pas trop changer leurs habitudes et les faire évoluer dans leur élément. Ainsi ils peuvent rejoindre leur famille presque tous les soirs et évitent les chambres d’hôtel seul. « Nous estimons qu’un joueur heureux a plus de chance par la suite d’être bon sur le terrain », confiait Michael Kearney, manager de l’équipe irlandaise, dans les colonnes de Midi Olympique le 17 juillet dernier. Lorsqu’ils ne sont pas au centre national d’entrainement, les joueurs sont dans leurs clubs pour s’entrainer auprès de leur préparateur physique habituel. Ainsi ceux du Munster, du Connacht, du Leinster et de l’Ulster ont été « formés » pour préparer leurs joueurs à ce grand rendez vous.

Ne pas s’éloigner

Sur le même principe que l’entrainement tout près du domicile, le staff irlandais a fait le choix de ne pas partir en stage à l’étranger ou même en altitude comme l’a fait le groupe tricolore à Tignes au mois de juillet. Les seuls déplacements hors Irlande seront pour les matchs de préparation. Le premier au lieu ce week end pour le match face aux Gallois qui aura lieu au Millenium de Cardiff. Le second et donc dernier déplacement hors de leurs terres sera avant le Mondial en Angleterre et aura justement lieux à Londres et plus précisément à Twickenham face au XV de la Rose. Encore une fois, le choix de rester en Irlande est pour le bien être des joueurs. « Cela n’aurait fait que rajouter des contraintes en termes de logistique et d’horloge biologique. » Le sélectionneur espère donc, avec cette méthode, que ses joueurs seront 100% dans la compétition au Mondial, de manière a réaliser une bonne performance. Celle après laquelle courent les Irlandais depuis toujours en Coupe du monde. J. E. avec J. F.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?