• 2015, l’année irlandaise ?
    2015, l’année irlandaise ?
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

2015, l’année irlandaise ?

Les Irlandais joueront demain leur premier match de préparation à la Coupe du monde. Au cours de laquelle, ils seront notamment opposés à la France en poule. L’Irlande, troisième Nation au classement du World Rugby juste derrière les ogres sud-africains et néo-zélandais, a actuellement le vent en poupe et compte bien atteindre les demi-finales du Mondial, ce qui serait historique.

Si l’Angleterre impressionne depuis quelques saisons, il semble que l’Irlande de Joe Schmidt soit elle aussi proche des Nations de l’hémisphère Sud. Le XV du Trèfle pourrait de ce fait, réaliser une belle Coupe du monde. On peut voir deux raisons principales à cela. Tout d’abord, le fait est que les Irlandais viennent de remporter deux fois de suite le Tournoi des Six Nations en 2014 et cette année en 2015. Il semble que le match contre les All Blacks disputé le 24 novembre 2013 à l’Aviva Stadium de Dublin, ait été un déclic pour la sélection irlandaise. Ils s’inclinèrent certes, mais seulement de deux points face aux champions du monde et après avoir dominé toute la première mi-temps. Après ce match, les Irlandais ne se sont inclinés que deux fois en deux ans, c’est pourquoi ils figurent actuellement à la troisième place du classement du World Rugby. Comme faits d’armes importants, ils comptent notamment une victoire contre les Sud-africains et une contre les Australiens à l’automne dernier. Par ailleurs, les Irlandais bénéficient d’une poule plutôt abordable contrairement aux Anglais ou aux Gallois par exemple. Ils n’auront effectivement comme adversaires directs que le XV de France et l’Italie. La possibilité de sortir de la poule est d’atteindre les quarts de finale est donc plus qu’envisageable pour les protégés de Joe Schmidt.

Des Irlandais cantonnés aux quarts

Au début des années 2000, on pensait que la génération des Hayes, Flannery, O’Connell, O’Callaghan, Stringer, O’Gara et autres O’Driscoll, D’Arcy et Horgan pourrait se hisser sur le toit de l’Europe voire sur le toit du monde mais il n’en a rien été. Sur les trois dernières Coupes du monde, ils n’ont pas dépassé le stade des quarts de finale. En 2007 en France, ils ne sont même pas sortis des poules devancés par les Argentins et les Français. Les matchs entre l’Irlande et la France en Coupe du monde sont d’ailleurs une vieille rengaine. En 2003, la France avait effectivement battu le XV du Trèfle en quart de finale (43-21). En 2007, avec un doublé de Clerc, les Français venaient facilement à bout des Irlandais (25-3). Cette année les deux Nations se retrouvent encore dans la même poule et se disputeront certainement la première place afin d’éviter les Néo-Zélandais en quart de finale. Car l’objectif avoué est d’atteindre pour la première fois les demi-finales. Sur le papier cela semble réellement possible tant cette équipe regorge de bons joueurs tels que O’Connell, O’Brien, O’Mahony, Heaslip, Murray, Sexton, Zebo, Kearney, Bowe et le jeune Henshaw. De surcroît, Joe Schmidt s’avère être un redoutable stratège. Les Irlandais sont donc ambitieux pour cette Coupe du monde chez l’ennemi anglais. Ils se sont donc concoctés une belle préparation afin de réaliser leurs ambitions. Ils disputeront notamment quatre matchs amicaux, le premier ce samedi au Pays de Galles. Ils recevront ensuite les Écossais puis les Gallois. Enfin, à deux semaines de leur premier match de poule, ils rencontreront les Anglais à Twickenham, pour une rencontre qui faudra sûrement le détour. Ils semblent donc dans la meilleure des postures pour réaliser leurs objectifs. On peut toutefois observer une petite ombre au tableau, à savoir l’inquiétude médicale qui réside actuellement autour de Cian Healy, un des meilleurs piliers gauches du monde, ainsi que concernant Jonathan Sexton, buteur et maître à jouer de cette sélection. M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir