• Péméja : « Il n’y a aucune raison d’être pessimistes »
    Péméja : « Il n’y a aucune raison d’être pessimistes »
Publié le / Modifié le
Top 14

Péméja : « Il n’y a aucune raison d’être pessimistes »

Montauban a connu la défaite jeudi soir en match de préparation face au Castres Olympique de Christophe Urios (28-14). Si le bilan paraît mitigé sur le plan des résultats à deux semaines du début du Pro D2, après le match nul de la semaine dernière face à Tarbes, il est en revanche très positif au niveau du contenu.

À la différence de la semaine dernière à Castelsarrasin, les Montalbanais n’étaient pas poussés par leurs supporters. Le public venu à Lacaune ce jeudi étant majoritairement en faveur de Castres. Mais ce n’est pas pour cela que les Sapiacains ont mis moins d’engagement dans la rencontre. Au contraire ils ont fait preuve de beaucoup de férocité. Ils ont certes connu des difficultés durant les vingt premières minutes en encaissant deux essais. Le premier fut marqué par Wulf après un ballon de relance bien négocié par Tulou et sous lequel les Montalbanais se sont mal réorganisés défensivement au large. Le second essai castrais a quant à lui été inscrit par le puissant capitaine castrais du soir, Alex Tulou, suite à un maul pénétrant castrais à cinq mètres de la ligne tarn-et-garonnaise. C’est à partir de là que les protégés de Xavier Péméja se sont mis au diapason des Tarnais. Les Montalbanais se sont montrés très solides en conquête que ce soit en touche, en mêlée et sur ballons portés. Ils marquent d’ailleurs leur premier essai à la 22e minute, sur maul formé autour de Pierrick Esclauze, qui envoie l’autre seconde ligne Venter derrière la ligne d’en-but. Six minutes plus tard, et après plusieurs phases de jeu montalbanaises dans le camp castrais durant lesquelles ils ont balayé toute la largeur du terrain et progressé jusque dans les vingt-deux mètres castrais, le troisième ligne Gautier Gibouin s’extirpait d’un ruck à cinq mètres pour finir dans l’en-but. Les Montalbanais revenaient donc à égalité. Le manager de l’USM a d’ailleurs voulu saluer le très bon comportement de son équipe en conquête : « Grosse satisfaction en conquête, face à une équipe de Castres réputée dans ce secteur-là, très sincèrement je crois que nous avons fait plus que jeu égal donc très grosse satisfaction sur ce point. » Philippe Mothe, entraîneur des trois-quarts, a lui aussi tenu à saluer la progression de son équipe : « il y a de nets progrès que ce soit en conquête, en mêlée et en touche surtout en premier mi-temps cela a été très positif. Défensivement nous avons été plutôt présents même si l’on concède des essais notamment sur ballons portés. »

L’optimisme est de rigueur côté montalbanais

Si le staff a voulu reléguer l’importance de la défaite et se focaliser uniquement sur le contenu. Le précieux deuxième ligne de l’USM, Pierrick Esclauze, s’est montré quelque peu déçu d’avoir perdu ce match tout en louant lui aussi la progression de l’équipe, représentatif de l’ambition du groupe montalbanais : « En tant que joueur, je ne peux pas être réellement satisfait parce que ce n’est jamais bon de perdre même si c’était une belle équipe de Top 14 en face. Il y a tout de même eu pas mal d’améliorations par rapport au match de la semaine dernière face à Tarbes. Et je sens que tout le monde a la même envie de réussir donc il y a un gros point positif sur cela. » Si les Montalbanais pourront donc à coup sûr s’appuyer à l’avenir sur la bonne santé de leur conquête ainsi que sur un état d’esprit et un engagement irréprochables, il leur reste tout de même beaucoup de travail dans le domaine offensif. Philippe Mothe l’a d’ailleurs souligné au sortir du match : « Le seul bémol qu’on peut mettre c’est notre petite carence offensive ce soir. On a laissé échapper beaucoup trop de ballons. Et on en a beaucoup rendu ce qui a été préjudiciable à notre rendement offensif. C’est ce qu’il faut mettre en avant pour le stage qui va suivre cette semaine, il faut que l’on travaille offensivement pour être beaucoup plus performants dans ce domaine-là. » Les Montalbanais ont d’ailleurs encaissé la plupart des essais jeudi soir suite à des ballons rendus au pied, ainsi que suite à des pertes de balle comme sur le deuxième essai de Wulf juste avant la mi-temps, où Mangione avait fait un en-avant directement exploité par les Castrais. Philippe Mothe attribue ces scories au renouvellement de l’effectif et à la nécessité de retrouver des repères collectifs. Il est cependant confiant sur le fait que les deux semaines qui se profilent avant le premier match de championnat à Colomiers permettront de remédier à cela. Les Montalbanais partiront en stage lundi pour une semaine à Saint-Affrique avant de rencontrer Aurillac, vendredi prochain dans la commune aveyronnaise pour la dernière journée du Challenge Vaquerin. Les Tarn-et-Garonnais continuent donc leur petit bonhomme de chemin dans leur préparation pour leur deuxième saison en Pro D2 durant laquelle ils visent une place dans le haut du tableau. Et Xavier Péméja de conclure : « Nous sommes toujours optimistes. Surtout que nous disposons d’un bon groupe, une bonne équipe donc il n’y a aucune raison d’être pessimistes ! » À Lacaune, M. L.

Castres-Montauban 28-14

À Lacaune – Jeudi 18 heures – Castres bat Montauban 28-14 (21-14). Arbitre : M.Châlon (Limousin).

Castres : 4E Wulf (7e, 38e), Tulou (17e) Essai de pénalité (67e) ; 3T Urdapilleta (7e, 17e, 38e), 1T Dumora (67e). Cartons jaunes : Samson (47e), Capo Ortega (55e)

Montauban : 2E Venter (25e), Gibouin (28e) ; 2T Lescalmel (25e, 28e). Carton jaune : Quercy (45e)

Castres : Martial ; Smith, Wulf, Kirkpatrick, Grosso ; Urdapilleta, Dupont ; Tulou (cap.), Beattie, Diarra ; Desroche, Samson ; Wihongi, Rallier, Houerie. Sont entrés en jeu : Mach, Martinez, Capo Ortega, Forestier, Seron, Sivivatu, Hannoyer, Caballero, Babillot, Dumora, Vialelle, Decrop, Palis.

Montauban : Loris Tolot ; Tupuola, Mangione, F.Domenech, Nasagavesi ; Lescalmel, Urruty ; Sergueev, A.Domenech, Gibouin ; Venter, Esclauze ; Tussac, Ladhuie, Tekassala. Sont entrés en jeu : Bourgeois, Agnesi, Pinet, Quercy, Ruel Gallay, Fortunel, Byrnes, Chellat, Caïsso, Munoz, Barthere, Mathy, Louis Tolot, Tafernaberry, Perrot, Rochier, Philippart, Chaput.

Les meilleurs : A Castres : Wihongi, Tulou, Wulf, Grosso, Vialelle. À Montauban : Ladhuie, Tussac, Esclauze, Venter, Gibouin, Urruty, Fortunel, F.Domenech.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir