Les Pumas avaient les crocs

  • Les Pumas avaient les crocs
    Les Pumas avaient les crocs
Publié le , mis à jour

Les Argentins ont réalisé un match historique ce samedi après midi pour le dernier match du Four Nations 2015. Non seulement ils ont remporté leur tout premier match a l’extérieur depuis leur entrée dans la compétition en 2012 mais ils ont en plus signé la première victoire de leur histoire face aux Springboks.

Victoire historique pour les Pumas ! Ils ne se sont pas déplacés pour rien ! Les Argentins se rendaient à Durban ce samedi après-midi pour jouer le dernier match du Four Nations 2015. Ils en repartent avec une superbe victoire, la première de leur histoire face à la sélection sud-africaine. Avec une équipe largement remaniée, les Pumas sont entrés tout de suite dans le match grâce à Marcelo Bosch. L’ancien Biarrot a semé le doute dans la tête de Sud Africains en aplatissant le premier essai de la rencontre dès la deuxième minute de jeu sur une superbe passe de Juan Imhoff. D’ailleurs l’ailier du Racing 92 ne s’est pas satisfait d’être simple passeur. Il a par la suite marqué un essai, puis un deuxième et enfin un troisième. Premier triplé de son histoire avec les Pumas qui marque une journée pas comme les autres pour des Argentins qui ont eu du mal à contenir leur joie au coup de sifflet final. En effet, les Argentins ont battu les Sud-Africains chez eux mais de fort belle manière en plus. Les Ciel et Blanc ont été poussifs et pleins d’envie de la première à la dernière minute réagissant très rapidement à chaque fois que les Boks se rapprochaient au score. Des Bocks bien décevants pour ce dernier match.

Une mêlée pénalisée

À l’inverse des Argentins, les joueurs d’Heyneke Meyer sont complètement passés à côté de leur match. Largement dominés dans plusieurs secteurs de jeu tels que la mêlée qui a été pénalisée à de nombreuses reprises, permettant aux argentins Bosch et Hernandez d’ajouter trois points à leur compteur à chaque fois ou presque. Malgré tout, les Vert et Or ont franchi la ligne d’en but à trois reprises par De Jager, Le Roux et Habana mais n’ont jamais réussi a prendre l’avantage au score. Pire, les Springboks sont complètement passés à côté de leur match face à des Argentins vraiment au dessus pour ce dernier match de Four Nations. Le plus inquiétant pour les Sud Africains, c’est le fait qu’ils n’aient remporté aucune rencontre sur la compétition cette année. Du jamais vu ! Et même s’ils ont manqué de peu la victoire face aux Australiens puis aux Néo-Zélandais cette fois-ci, Bryan Habana et ses coéquipiers n’ont eu aucune chance de battre des Argentins survoltés. Bien évidemment, ce n’est pas la meilleure des façons de préparer un événement telle que la Coupe du monde pour les double champions du monde (1995 et 2007) mais nul doute que le sélectionneur saura trouver des solutions avant l’échéance. Au Mondial, les Sud-Africains affronteront les Samoa, l’Écosse, le Japon et les États Unis. Les Pumas quant à eux auront fort à faire puisqu’ils se retrouvent dans la poule des All Blacks aux côtés de la Georgie, la Namibie et les Tonga. Une chose est certaine : les Argentins iront en Angleterre avec de grandes ambitions.

La fiche technique

Afrique du sud 25-37 Argentine (MT 13-27)

Au Kings Park Stadium de Durban. Samedi 8 août à 17h. Arbitre ; Romain Poite (France)

Afrique du sud : 3E De Jager (36e), Le Roux (49e), Habana (78e) ; 2T Pollard (37e et 50e) ; 2P Pollard (10e et 29e)

Argentine : 4E Bosch (2e), Imhoff (23e, 31e et 42e) ; 4T Hernandez (3e, 24e, 33e et 43e) ; 2P Hernandez (38e), Bosch (40e) ; 1D Bosch (63e)

Carton jaune : Matera (76e)

Afrique du sud : Mtawarira (Nyakawe 62e) ; du Plessis (Strauss 57e) ; Koch (Van der Merwe 40e) ; Etzebeth (Steph Du Toit 62e) ; De Jager ; Brussow (Kolisi 63e) ; Coetzee (Mvova 66e) ; Burger ; Piennar (Reinach 60e) ; Pollard (Lambie 66e) ; Habana ; De Allende ; De Villiers ; Kriel ; Le Roux.

Argentine : Ayerza (Noguera Paz 53e) ; Creevy (Montoya 68e) ; Tetaz Chaparro (Diaz 71e) ; Pagadizaval (Alemanno 57e) ; Lavanini ; Matera ; Leguizamon (Lezana 66e) ; Senatore ; Cubelli (Landajo 66e) ; Hernandez (Amorosino 63e) ; Imhoff ; De la Fuente (Iglesias 56e) ; Bosch ; Agulla ; Tuculet.

J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?