« Les Anglais ne nous feront aucun cadeau »

  • «  Les Anglais ne nous feront aucun cadeau »
    « Les Anglais ne nous feront aucun cadeau »
Publié le , mis à jour

Gaël Fickou, 21 ans, fait pour le moment partie des cinq trois-quarts centre du groupe France. Restera-t-il jusqu’au bout ?

Que faites-vous à Marcoussis, en ce moment ?

Nous sommes tout juste entrés dans un cycle où nous travaillons essentiellement la puissance et la force. Le boulot est désormais moins axé sur l’endurance, plus sur la réactivité.

Vous avez aussi repris le rugby en opposition. Aviez-vous hâte ?

Cela faisait un moment que nous ne faisions que du physique et le ballon nous manquait un peu, c’est vrai. Mais retrouver les situations de match, au début, ça faisait bizarre. Petit à petit, on commence néanmoins à entrer dans le vif du sujet et préparer le premier match amical face aux Anglais. Ça approche. C’est dans une semaine…

Vous venez de perdre Thierry Dusautoir sur blessure, au terme de l’une de ces séances en opposition…

La reprise des contacts ne lui a pas fait du bien, c’est sûr. Mais nous devons passer par là, multiplier les chocs et retrouver au plus vite les zones d’affrontement. Car les Anglais ne nous feront aucun cadeau.

Que vous reste-t-il du dernier déplacement à Twickenham, dans le Tournoi des 6 Nations ?

La sensation, à la fin de ce dernier match, était un plaisir réel. Je m’étais vraiment régalé ce jour-là même si au final, nous en avions pris quarante (55 à 35, N.D.L.R.).

Que vous avait-il manqué, au juste ?

La finition. À Twickenham, les Anglais avaient eu l’instinct du tueur, pas nous. Mais cet après-midi-là, nous nous étions vraiment lâchés. Nous avions montré un visage alerte et séduisant. Au niveau des ambitions et du jeu proprement, il faut donc se baser sur ce genre de match.

La pression monte-t-elle, au fur et à mesure que se rapproche l’annonce de la dernière liste ?

Oui et non. Notre objectif premier est de participer à la coupe du Monde et, in fine, de la gagner. Nous bossons tous énormément. […] Il n’y a pas de tricheur dans ce groupe et je ne dis pas ça pour faire joli. Après, le staff choisira. Nous sommes cinq trois-quarts centre (Mathieu Bastareaud, Rémi Lamerat, Gaël Fickou, Wesley Fofana et Alexandre Dumoulin, N.D.L.R.) et quasiment autant de polyvalents. Moi, mon poste premier, celui que je préfère et de très loin, c’est centre. Mais j’ai aussi été essayé à l’aile, lors de certains entraînements. On verra…

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?