Un 100è « Crunch »

  • Un 100è « Crunch »
    Un 100è « Crunch »
Publié le , mis à jour

Ce samedi, l’équipe de France et d’Angleterre s’affronteront pour la 100è fois dans des matchs officiels dans ce qui semble être le plus grand affrontement entre deux nations de l’hémisphère nord.

C’est l’histoire de cet ami qu’on adore détester. La rivalité entre la France et l’Angleterre, avant d’être sportive était bel et bien historique. La guerre de cent ans, Jeanne d’Arc et autres Napoléon ont marqué l’histoire de ces deux pays. Mais depuis, toutes les rencontres où s’opposent ces deux nations ne revêtent pas du conflit géopolitique mais bien de la gloire sportive. Et souvent, elles donnent place à des affrontements souvent mémorables et par définition très engagées, surtout en rugby.

Avantage aux Anglais !

Autour d’un ballon ovale, la rivalité entre ceux qu’on appelait au Moyen Âge les « ennemis traditionnels » a démarré le 22 mars 1906. À l’époque les Français s’inclinent 8-35 au Parc des Princes. Inférieurs, il faudra attendre le 2 avril 1927 et une 17e rencontre entre la France et l’Angleterre pour voir une victoire française. 3-0, le score est faible mais l’essentiel était ailleurs : les Français pouvaient enfin lutter à armes égales face à leurs ennemis jurés. Samedi 15 août se disputera le 100e match entre ces deux nations. Jusqu’à aujourd’hui, en 99 rencontres, ce sont les Anglais qui tiennent tête aux Français, puisqu’ils se sont imposés 54 fois contre 38 victoires françaises.

C’est la première fois de son histoire que la France dépassera la barre des 100 rencontres face à un adversaire. Un record donc pour les tricolores qui n’est pourtant pas partagé par les Anglais. Ces derniers ont affronté le Pays de Galles, l’Irlande et surtout l’Écosse à 126, 129 et 133 reprises. Lors de ces « 100e rencontres » les Anglais se sont imposés à deux reprises : 35-3 face à l’Irlande (à Twickenham le 19 mars 1988), 15-8 face au Pays de Galles (à Twickenham le 19 mars 1994) pour une défaite face aux Écossais (à Murrayfield le 4 février 1984). Les joueurs de Philippe Saint-André sont prévenus.

 

100e ou 101e « crunch » ?

Il est tout de même important de préciser que ce ne sera pas réellement le 100e mais le 101e affrontement entre la France et l’Angleterre, pourtant, celui du 20 avril 1974 n’aura jamais été reconnu comme une rencontre officielle. La raison ? France et Angleterre s’étaient affrontées dans le cadre d’un match en hommage aux 176 supporters du XV de la rose décédés alors qu’ils reliaient la France et l’Angleterre au lendemain d’une rencontre du tournoi des 5 nations (match nul 12-12 le 3 mars 1974). L’histoire voudrait donc que ce soit le 101e match entre l’Angleterre et la France, pourtant ce sont bien les 30 acteurs qui disputeront samedi le 100e match officiel entre la France et l’Angleterre.

Voici une série de statistiques nées lors de 99 premiers affrontements entre la France et l’Angleterre qui, peut-être, seront battues samedi lors du 100e France-Angleterre :

Mais bien loin de ces considérations historiques, les joueurs des deux équipes souhaiteront montrer qu’ils méritent leur place dans les 31 qui iront au mondial. Finalement d’amical ce match n’aura que le nom (comme bien souvent lors des affrontements entre les Bleus et les Anglais). Favoris pour le mondial, les Anglais le seront également lors de cette rencontre. Si aucune de ces deux équipes n’a remporté de tournoi des six nations depuis 2011, les quatre deuxièmes places de l’Angleterre les positionnent légitimement en position de force quand de leur côté les Français ont terminé trois fois quatrièmes et une fois en queue de peloton. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?