• Les Bleus attirent les foules
    Les Bleus attirent les foules
Publié le / Modifié le
Compétitions

Les Bleus attirent les foules

En stage à Falgos (Pyrénées-Orientales) depuis lundi dans le cadre de leur préparation pour la Coupe du monde, les Bleus se sont entrainés ce jeudi matin au stade Aimé Giral de Perpignan. Pour l’occasion, midi-olympique.fr a testé pour vous leur entrainement vu du côté supporters, dans les tribunes.

Neuf heures trente, l’allée principale du stade Aimé Giral grouille de monde. La boutique de l’USAP qui distribue pour l’occasion des posters de l’équipe de France est envahie par les supporters français. Bientôt, tous regagnent les tribunes et là, le constat est sans appel. Il y a plus de supporters ce jour d’entraînement du XV de France que la veille, lors du match amical entre l’USAP et le LOU. Autrement dit, plus de 5 000 personnes se sont massées dans les travées d’Aimé Giral. Quelques drapeaux tricolores mais surtout beaucoup de maillot bleu colorent les gradins. Tous ont joué le jeu car même les personnes sans maillots officiels se sont parées de bleu. La foule grossit au fil des minutes mais toujours pas de nouvelles des Bleus, leur bus n’est pas encore arrivé. Pourtant l’ambiance est chaleureuse et bon enfant. Finalement c’est un peu après 10 heures que Patrice Lagisquet pénètre sur la pelouse suivi de près par Mathieu Bastareaud et enfin tout le reste de l’équipe. Acclamés par un public très enthousiaste, les joueurs prennent place sur le terrain afin de s’échauffer et de se retrouver sur des ateliers et dans des oppositions sur des phases de jeu. Très vite, les « Allez les Bleus, allez les bleus » s’élèvent des gradins. De toute part, les joueurs sont acclamés et applaudis dès qu’ils s’approchent des tribunes.

Mas et Guirado adulés

Tous les membres de l’équipe de France sont largement applaudis et les enfants plus particulièrement prennent beaucoup de photos mais malgré tout, dans l’antre des joueurs de l’USAP, les anciens catalans Nicolas Mas et Guilhem Guirado sont reçus avec bien plus d’enthousiasme et d’acclamation. « Nicolas, Nicolas » hurlent les enfants afin d’avoir un sourire, une photo ou même un autographe. Les Bleus enchaînent ensuite les temps de jeu en opposition pour le plus grand plaisir des petits et des grands. A chaque passage de la ligne d’essai, le public applaudi et hurle même si tous espèrent au fond d’eux que ce sera aussi facile face aux Anglais ce samedi à Twickenham. Finalement, l’entraînement prévu pour une heure s’est un peu éternisé. Une grande partie des joueurs est rentrée au vestiaire pendant que les trois talonneurs Benjamin Kayser, Guilhem Guirado et Dimitri Szarzewki s’entraînent à la touche. Dans le même temps, Morgan Parra, François Trinh-Duc et Frédéric Michalak enchainent les coups de pied. Nombreuses sont les tentatives qui sont passées entre les perches, ce qui provoque à chaque fois des applaudissements nourris. Les enfants, eux, prennent beaucoup de plaisir à tenter de rattraper les ballons qui arrivent en tribune après les tirs effectués par les joueurs. Certains espèrent même repartir avec un ballon ovale mais bien évidemment les ramasseurs veillent au grain.

« Les joueurs ont été disponibles »

Après plus d’une heure et demie d’entraînement, les joueurs s’arrêtent pour regagner les vestiaires mais c’était sans compter sur le fait que certains petits supporters ont investi la pelouse. Szarzewski, Guirado et Michalak sont vite entourés et sollicités pour signer des autographes et poser pour quelques « selfies ». Le sourire aux lèvres, ils quittent la pelouse pour retrouver l’extérieur du terrain afin d’attendre la sortie « définitive » de leurs héros du jour. Sortie du terrain, c’est l’agitation dans l’allée principale d’Aimé Giral. Là, entre le stand installé par le journal local L’Independant et le club Prestige, restaurant ou les joueurs ont déjeuné, la majeure partie des supporters s’est massée derrière des barrières et n’attend qu’une chose : la sortie du vestiaire des joueurs pour aller jusqu’au restaurant. Après plusieurs minutes d’attente, les voilà enfin. Tout le monde s’agite, les bras s’élèvent de plus en plus haut pour faire signer son poster ou prendre une photo avec les joueurs. Tous se prêtent au jeu et accordent du temps aux supporters français. D’ailleurs nombreux sont les gens qui se sont montrés enchantés de leur passage à Perpignan. « On a apprécié la disponibilité de nos joueurs auprès des supporters » confie un supporter sur Twitter. Une chose est certaine, à deux jours de leur premier match de préparation face aux Anglais, les Bleus sont plus que jamais soutenus par leurs supporters. J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir