Harrison : « Deux équipes très fortes »

  • Harrison : « Deux équipes très fortes »
    Harrison : « Deux équipes très fortes »
Publié le , mis à jour

A deux jours de la revanche de la « finale » du dernier Four Nations, Australiens et Néo-Zélandais s’annoncent comme les favoris de la prochaine Coupe du monde. Le coach de Narbonne, Justin Harrison, livre son sentiment.

Alors que les compositions viennent d’être annoncées il est bien difficile de faire un pronostic pour cette Bledisloe Cup, jouée sous forme de test-match. Alors que Quade Cooper réintègre le groupe australien, trois joueurs néo-zélandais ont été appelés par Steve Hansen. Victor Vito qui devrait être troisième ligne aile, Sam Whitelock qui fait son retour en deuxième ligne sera aligné avec Brodie Retallick et Ma’a Nonu qui remplace Sony Bill-Williams, blessé. Milner-Skudder, lui, auteur d’un doublé la semaine dernière devrait être de nouveau un cauchemar pour les Australiens et est à suivre dans ce match qui pourrait être celui de la confirmation pour ce jeune ailier. Cette rencontre s’annonce comme la revanche des All Blacks qui n’ont pas l’habitude de perdre. De plus, avec sa 142 sélections, on parie que Richie McCaw fêtera ce record en amenant son équipe à la victoire. Si la dernière rencontre a été riche en intensité on ne peut qu’espérer voir un match à l’égal (voire supérieur) à la finale du Four-Nations. Car, si aucun titre n’est à gagner, la Bledisloe Cup est à la clé ! L’Australie d’Adam Ashley-Cooper et du capitaine Stephen Moore, aux ambitions retrouvées depuis la nomination de Michael Cheika comme entraîneur voudra à tout prix ramener le trophée qui leur échappe maintenant depuis 2002. Mais rien n’est moins sûr si on en croit Justin Harrison.

Pas de favoris pour Harrison

Interrogé en marge de la victoire de son équipe (42-0) face à une équipe largement remaniée et expérimentale de Carcassonne hier soir, l’ancien wallaby s’est montré réservé : « Je ne sais pas qui va gagner, c’est très dur de se faire une idée. J’ai bien sûr apprécié la victoire des Australiens la semaine dernière et je crois que ça va être très dur pour les Blacks mais ils sont capables de prendre leur revanche. » L’ancien deuxième ligne a également eu du mal à définir le grand favori du prochain mondial : « Ce sont deux équipes très fortes, par contre je ne les vois pas à l’entraînement et c’est donc dur d’évaluer leur forme. » Le match de samedi, prévu au pays du long nuage blanc, donnera peut-être une indication. Pourtant, avec son palmarès impressionnant et la malchance en Coupe du monde des sacrés de l’hémisphère sud, la Nouvelle-Zélande part peut-être avec un cheveu (de militaire) d’avance ! C. B. avec M. A.

Composition de l’équipe de l’Australie : Folau — Ashley-Cooper, Kuridrani, Toomua, Speight — (o) Cooper, (m) White — Hooper, Palu, Fardy — Horwill, Skelton — Kepu, Moore (cap), Sio. Remplaçants : Polota-Nau, Slipper, Holmes, Mumm, Douglas, Pocock, Giteau, Beale.

Composition de l’équipe de Nouvelle-Zélande : Ben Smith ; Nehe Milner-Skudder, Conrad Smith, Ma’a Nonu, Julian Savea ; Daniel Carter (o), Aaron Smith (m) ; Kieran Read, Richie McCaw (cap.), Victor Vito ; Samuel Whitelock, Brodie Retallick ; Owen Franks, Dane Coles, Tony Woodcock. Remplaçants : Keven Mealamu, Wyatt Crockett, Nepo Laulala, Jerome Kaino, Sam Cane, TJ Perenara, Colin Slade, Malakai Fekitoa.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?