• L’Afrique du Sud efface l’affront
    L’Afrique du Sud efface l’affront
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

L’Afrique du Sud efface l’affront

Après leur défaite humiliante à Durban, les Sud-africains ont pris leur revanche à Buenos Aires avec une victoire 26 à 12 acquise surtout en première période. Bryan Habana en a profité pour se rapprocher du record d’essais marqués en matchs internationaux.

12-26, le résultat est clair est net, surtout à l’extérieur. Les raisons ? Une mêlée extrêmement performante et une puissance réelle en attaque. Les joueurs sud-africains peut-être plus frais après de nombreux changements ont su contrer des Pumas qui ont dû débuté la partie sans Juan Martin Hernandez, forfait. Forts en conquête, les Springboks ont également pû compter sur les jambes de leurs deux ailiers : Bryan Habana et Lwazi Mvovo qui ont chacun marqué un essai. Bryan Habana, en a profité pour dépasser Shane Williams au classement des meilleurs marqueurs d’essais au niveau international de l’histoire. Avec 59 essais, le Sud-Africain, est troisième au classement à dix longueurs du Japonais Daisuke Ohata. Patrick Lambie marqua le reste des points au pied avec notamment un drop à la 43e pour permettre aux Springboks de gagner cette édition de la Copa personal.

L’Argentine avec les honneurs

Malgré un pack dominé, les Argentins ont sauvé l’honneur grâce à la botte de Nicolas Sanchez, auteur de 12 points. Quelque peu indisciplinés (carton jaune pour Lavanini à la 63e), les Pumas se sont courageusement défendus sans leur deuxième ligne, n’encaissant aucun essais lors des minutes qui suivirent ni dans toute la deuxième période. A la 73e, Cordero s’offrit même un rush qui faillit déboucher sur un essai. En conclusion, pour leur dernier match avant la Coupe du monde, les Pumas semblent loin de leur meilleur niveau. Rassurons les Pumas qui débuteront face à la Nouvelle-Zélande le 20 septembre prochain, les Boks ont eux aussi, encore du travail à faire et devront être plus réalistes face à de plus grandes nations.

C.B.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir