Pat Lambie titulaire de dernière minute ?

  • Pat Lambie titulaire de dernière minute ?
    Pat Lambie titulaire de dernière minute ?
Publié le , mis à jour

Remplaçant lors du Four Nations, Patrick Lambie n’a récupéré que quelques miettes, suppléant le jeune Handré Pollard, annoncé comme la superstar Sud-africaine en devenir. Il pourrait pourtant être titulaire lors du mondial anglais...

Pas facile d’exister derrière le jeune pousse (21 ans) que tout le monde annonce comme la future référence mondial au poste de demi d’ouverture. Titulaire chez les Bulls depuis 2014, Handré Pollard est un « 10 moderne ». Bon joueur de pied, le prodige n’hésite pas non plus à attaquer la ligne. Au point de reléguer Pat Lambie « ex-futur » star au poste de demi d’ouverture au rang de « remplaçant de luxe » et Morné Steyn (60 sélections) à celui de simple réserviste ? C’est en tout cas la décision qu’ont fait Heyneke Meyer et son staff. Installé en titulaire avec les Boks depuis juin 2014, Handré Pollard n’a pourtant pas été en grande forme lors du Four Nations 2015. Trop discret il n’a pas su transcender son équipe lors des trois défaites subies face aux autres nations de l’hémisphère sud. De quoi redistribuer les cartes au poste de numéro 10 ? C’est en tout cas ce que laisse imaginer le dernier coaching d’Heyneke Meyer, le sélectionneur de la nation arc-en-ciel. En titularisant Pat Lambie lors de la revanche face à l’Argentine, Heyneke Meyer ne s’attendait certainement pas à un tel récital du joueur des Sharks. En inscrivant 16 points au pied, en sauvant un essai argentin à la 72e et en se montrant à son avantage dans le jeu, Patrick Lambie pourrait bien remettre en question la hiérarchie.

 

Deux profils différents pour le sélectionneur

Plus entreprenant dans le jeu courant, Pat Lambie ne l’avait jusqu’à aujourd’hui pas toujours été. Moins constant et certainement moins talentueux que la pépite Handré Pollard, Patrick Lambie pourrait pourtant être bien plus qu’un « supersub » à la Coupe du monde, rôle qu’il occupe depuis plus d’un an. Cette renaissance au niveau internationale offre en tout cas à Heyneke Meyer de nouvelles possibilités. Il pourra ainsi choisir son numéro 10 en fonction de l’adversaire ou de la forme du moment. Dans une poule où ils font office de grands favoris (face aux îles Samoa, au Japon, aux États-Unis et à l’Écosse) les Springboks devraient pouvoir se régler avant de passer aux choses sérieuses, puisque dès les quarts ils devraient affronter (au cas, évidemment où ils terminent premiers de leur groupe) le deuxième de la poule A, à savoir… l’Australie, l’Angleterre ou le Pays de Galles. Une confrontation qui sera, il semblerait, plus relevée et qui devrait se rapprocher du niveau auquel l’équipe n’a pas su se hisser pendant le Four Nations 2015 (niveau auquel Handré Pollard a semblé en difficulté cet été).

Plus expérimenté qu’Handré Pollard

Pat Lambie sera, et ce malgré ses 24 ans (!), le numéro 10 d’expérience de ce groupe. Plus expérimenté qu’Handré Pollard, il offrira de la sérénité à une équipe particulièrement jeune. Privée de son capitaine (et patron des lignes arrières) Jean de Villiers, de nouveau blessé, Pat Lambie devrait encadrer la (très) jeune paire de centre : De Allende (23 ans) – Kriel (21 ans). Talentueuse mais un peu jeune pour disputer une Coupe du monde, cette paire de centre pourra se reposer sur Patrick Lambie lors des matchs couperets. N‘oublions pas non plus qu’il bénéficie du départ au Stade Français en 2013 de celui qui aurait dû s’imposer comme titulaire indiscutable : Morné Steyn, et qui lui-même profite de sa bonne fin de saison pour faire partie de la présélection.

Alors qu’il faisait office d’outsider il y a deux mois, derrière Steyn et Pollard, c’est bel et bien Pat Lambie qui pourrait coiffer tout le monde et s’imposer en titulaire durant la Coupe du monde. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?