Comment la LNR classe les centres de formation ?

Depuis plusieurs saisons la Ligue Nationale de Rugby rend, en fin de saison, le classement des centres de formation de Top 14 et de ProD2. Si depuis la saison 2002-2003 la LNR faisait des «classifications» (catégorie 1, 2, ...), elle est passée depuis deux saisons à un classement au sein des divisions. Ainsi, cette saison ce sont le Racing 92 et le CSBJ qui ont finit en tête de leur classement respectif. Pourquoi ?

Depuis plusieurs saisons la LNR a décidé d’ériger son classement des centres de formation. L’objectif ? Défendre la « double qualification du joueur avec : une qualification sportive pour préparer le joueur au meilleur niveau de la compétition, ainsi qu’une qualification complémentaire qui protégera le joueur des aléas de sa vie sportive. » Composés de jeunes de 16 à 23 ans, les responsables des Centres de formation doivent veiller à ce que « les stagiaires suivent des formations scolaires, universitaires ou doivent être impliqués dans un projet professionnel. » Et c’est à l’aide d’un cahier des charges « à points » que la LNR et la FFR établissent leurs classements. L’objectif final étant de « préparer le joueur à une carrière sportive durable ainsi qu’à une carrière extra sportive à moyen et long terme. ». Ce cahier des charges à points est basé sur trois « blocs », divisés à nouveau en trois « sous-blocs » : Bloc A : Efficacité sportive ; Bloc B : Efficacité scolaire ; Bloc C : Efficacité de la double qualification. (Voir diaporama).

Classement final

Un classement de chaque bloc est effectué et accorde un certain nombre de points aux clubs. Le blocs A étant valorisé d’un coefficient 5, le Bloc B d’un coefficient 4 et le bloc C d’un simple coefficient 1. Le classement final, calculé avec les points obtenus dans l’ensemble des blocs par les clubs, déterminent ainsi les aides financières versées par un « fond d’aides aux centres de formation » et qui va de 112 000 à 245 000 € pour les mieux classés. Dans chaque classement (blocs et sous-blocs), le premier obtient 14 points (multiplié par le coefficient qui correspond), le deuxième 13 points, le troisième 12 points, … Jusqu’au dernier qui se voit accorder un unique point.

Qui est évalué ?

Sont évalués les joueurs ayant intégré le centre de formation au début de la saison et ceux entrés une ou deux saisons auparavant et toujours présents dans le secteur professionnel (contrat professionnel, pluriactif ou d’une convention de formation avec un club professionnel).

Les bonus

Une fois le classement des blocs effectué, des bonus peuvent être accordés au club. Comment ? L’utilisation d’un dossier médical informatisé ou la signature d’une convention entre un médecin et le centre de formation rapportent 30 points supplémentaires. L’examen podologique, les tests de préventions des risques musculo articulaires, la formation au PSC1 (prévention et secours civique) ou l’organisation de réunions d’informations complémentaires rapportant 10 points. Pierrick Ilic-Ruffinatti

Cet article fait partie du dossier

CSBJ : une formation encore à la pointe

Consulter le dossier