• Trois recalés… et condamnés ?
    Trois recalés… et condamnés ?
Publié le / Modifié le
Compétitions

Trois recalés… et condamnés ?

À la suite de l’annonce de la composition d’équipe pour le deuxième « Crunch », trois joueurs (Xavier Chiocci, Sébastien Vahaamahina et Loann Goujon) semblent être condamnés, dans l’esprit du staff, à quitter le groupe dimanche quand PSA annoncera le nom des 31 qui partiront en Angleterre.

Après avoir été remplaçants la semaine passée, Xavier Chiocci, Sébastien Vahaamahina et Loann Goujon ont vu leur avenir en bleu s’obscurcir dangereusement ce jeudi. Pour trancher sur une éventuelle participation au Mondial, Saint-André et ses deux adjoints Bru et Lagisquet ne vont les juger que sur la petite demi-heure passée à Twickenham. 27 minutes pour le pilier toulonnais, 24 minutes pour le futur bordelais et à peine dix-sept minutes pour le deuxième ligne clermontois. Contrairement aux autres entrants de Twickenham (Guirado, Kockott, Fickou et Tales), ils n’auront pas le droit à une seconde chance.

Alors quand en fin de matinée, leur nom n’a pas été cité par PSA dans la liste de 23, leur futur semblait être fixé : condamné. Saint-André n’a pas voulu commenter sur ce sujet, indiquant qu’il irait ce dimanche voir les cinq joueurs concernés par un départ « pour leur annoncer en direct ». Reste que Chiocci, Vahaamahina et Goujon ont tout des victimes idéales. Chiocci pâtit d’une concurrence féroce à son poste et d’une capacité de déplacement supérieure à Debaty et Ben Arous. Vahaamahina, s’est peut-être condamné tout seul en affirmant que cela ne « serait pas grave » s’il n’était pas pris. PSA aime les compétiteurs… Enfin Goujon souffre du retour en forme internationale de Louis Picamoles, sachant que Damien Chouly est considéré comme indispensable en tant que capitaine de touche. Le XV de France ne veut pas faire les trois huit. Un doit partir. Malgré sa polyvalence, Loann Goujon devrait être celui-là.

Pour les deux derniers strapontins les prestations de Fickou, Tales voire Kockott lors du match de ce samedi seront déterminantes.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir