Le tribunal administratif recale Lille, qui ne verra pas le ProD2

  • Le tribunal administratif recale Lille, qui ne verra pas le ProD2
    Le tribunal administratif recale Lille, qui ne verra pas le ProD2
Publié le , mis à jour

La nouvelle est tombée bien tard, de bien haut, de sorte que le coup soit d’autant plus dur à encaisser pour les Lillois. Le tribunal administratif de Versailles a mis fin au feuilleton de l’été d’un joli coup de tampon en bas d’une page, le LMR ne jouera pas en Pro D2.

Autant l’écrire de manière abrupte, sèche, inanimée, comme ont pu l’être les réponses de la FFR aux tentatives de conciliation des dirigeants lillois. Jamais, durant toute la période, le président Camou n’a daigné s’adresser directement aux Nordistes, malgré les appels et sollicitations. Au contraire visiblement des Dacquois qui ont eu accès au dossier lillois afin d’intervenir devant le TAS, histoire d’en remettre une couche et d’appuyer la fédération. Un fait étonnant qui n’a pas manqué d’interpeller les Lillois qui se demandent encore aujourd’hui en quoi le club landais avait besoin d’intervenir dans une affaire concernant un différend entre la FFR et le LMR.

Mais il ne sert à rien de refaire l’histoire, elle se chargera par elle-même de tirer les conclusions. Contacté suite à la nouvelle, Jean-Pierre Leblon, le président de l’association LMR, était sous le choc, forcément. Aussi n’a-t-il pas mâché ses mots : « Finalement, on constate que le FFR n’a aucune vision d’avenir pour le rugby, hormis sur son Grand Stade. Le Tribunal administratif a repris les éléments de la FFR pour son jugement, comme le CNOSF, contestant les dernières subventions malgré la validation du commissaire aux comptes. On nous reproche des années vécues en déficit… C’est assez confus pour le moment, on vient juste de recevoir les éléments. » Pour Lille, il n’y a plus de recours, juste de l’amertume et un avenir assombri, certainement en Fédérale 1. « On va voir si on peut se retourner contre la FFR, et de quelle manière. Il faut voir si c’est possible. Également de savoir si on peut avoir un recours en cassation pour un dédommagement… C’est sûrement vrai que dans cette affaire, on n’a pas été très bons, mais c’est aussi certain que la FFR a tout fait pour Dax, jusqu’à lui donner les documents concernant notre affaire. C’est une honte, aussi bien pour la FFR que pour Dax. De notre côté, on va essayer de digérer. Je pense qu’on devrait garder les partenaires mais on doit revenir à un budget de 2 millions d’euros au lieu des cinq prévus pour la Pro D2. On va voir comment on va redémarrer… »

Inutile de remettre mot à mot le fond de la pensée lilloise, mieux vaut laisser décanter et un temps pour digérer. Reste que dans l’immédiat, la rencontre amicale contre Mâcon, qui était prévue samedi, risque fort d’être annulée et que les dirigeants et joueurs vont être réunis dès demain, vendredi. C’est que tout avait été fait pour vivre le professionnalisme, et que toute la région semblait prête à l’accueillir. Il va désormais falloir composer. Guillaume Deprecq

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?