Chadebech : «Une intersaison plutôt positive»

  • Chadebech : «Une intersaison plutôt positive»
    Chadebech : «Une intersaison plutôt positive»
Publié le , mis à jour

A deux jours de l’entrée en championnat de Biarritz face à Aurillac, l’entraineur des arrières Pierre Chadebech revient sur la préparation de son équipe et sur la façon dont les Basques perçoivent ce début de saison.

Comment abordez-vous ce premier match de ProD2 face à Aurillac ce week-end ?

À la fois avec l’excitation de commencer une saison qui s’annonce très intéressante mais aussi longue et difficile car c’est ça le Pro D2. Et puis il y a toujours aussi un eu d’inquiétude. On sait qu’Aurillac est une bonne équipe qui a fini proche de la qualification, qui traditionnellement fait toujours de bon début de saison. Donc ça va être un match très difficile et on l’attend avec impatience mais on sait que ça ne va pas être une partie de plaisir.

Vous parliez des bons débuts de saison d’Aurillac, justement la saison passée Aurillac était déjà venu jouer le premier match de la saison à Aguilera. Vous n’aviez gagné qu’avec un point d’écart, gardez-vous ce match en tête ?

On ne garde pas forcément ce match en tête car les deux équipes ont beaucoup évolué après ce match de l’année dernière mais on se rappelle que le score avait été serré et on s’attend de toute façon à un match difficile.

Pour revenir sur la préparation, dans un climat un peu compliqué à cause du projet de la fusion avec Bayonne, vous n’avez gagné qu’un match sur trois en amical. Que retenez-vous de cette préparation ?

Une fois que la préparation a commencé on a essayé d’évacuer l’intersaison, on est passé à autre chose. Sur les trois matchs amicaux, on est satisfait du contenu parce qu’on a joué trois bonnes équipes. Les matchs ont eu une certaine teneur aussi bien sur le plan de l’engagement physique comme du rythme donc ça a été de très bons matchs de préparation qui ont permis d’avancer dans notre jeu et de faire une revue d’effectif. Donc on a une intersaison plutôt positive en termes de match au-delà du résultat.

Vous êtes entraîneurs des lignes arrières, allez vous surveillez certaines choses en particulier pour ce match ?

On imagine qu’il y a encore des choses à mettre en place…

Oh oui, on a encore beaucoup de choses à mettre en place. On est en recherche de repère, mais en ce qui concerne les trois quarts la priorité va être de mettre l’équipe dans le sens de la marche sur les premiers temps de jeu et reconstruire tranquillement un premier rideau défensif face à une équipe qui est très joueuse et imaginative. Ce sont les deux points importants pour ce match.

Cette année va être différente à cause de la Coupe du monde. Après quatre matchs vous aurez une longue pause. Savez-vous déjà comment vous allez aborder cette période ?

D’abord, il faudra faire le bilan des quatre premiers matchs et ensuite il y aura une semaine de vacances. Nous aurons quatre semaines pour préparer la reprise et le gros morceau du championnat. Donc en fonction du bilan des quatre premiers matchs on réorientera le travail. Propos recueillis par J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?