Retour gagnant pour Carcassonne

  • Retour gagnant pour Carcassonne
    Retour gagnant pour Carcassonne
Publié le , mis à jour

Ce n’était sans doute pas l’affiche de la première journée, mais elle avait une saveur particulière puisqu’elle invitait aux retrouvailles des deux seuls clubs à avoir vaincu le champion de France, Pau, chez lui. Ce sont les Tarbais qui ont pris la responsabilité du jeu, alternant avec bonheur le défi au près et les déploiements au large. Réduits à défendre, les Audois ont su se reprendre pour enlever, grâce à des avants mieux conservés et un buteur qui n’a pas tremblé, une partie très enjouée et indécise jusqu’au bout.

Tarbes - Carcassonne: 22-23

RÉSUMÉ

On n’aurait pas donné cher des Carcassonnais à la mi-temps s’ils n’avaient déjà réalisé le coup, ici et là. Menés 16-3, ils n’avaient pas vu un ballon de la première mi-temps, sinon ceux, rares, de quelque relance qui s’ouvrait. En revanche, ils ne s’étaient pas enlevés en défense devant des Tarbais entreprenants et pas malhabiles. Changement de décor en seconde période quand, aidés par l’indiscipline tarbaise, mais avec aussi de bons ballons à jouer, ils refirent leur retard et passèrent en tête sur le fil, sans qu’il y ait à redire sur ce retour gagnant.

LE PLUS BEL ESSAI

Pointé au pied du poteau par le centre Jean-Baptiste Lamotte, il est arrivé au bout d’une douzaine de passes, suivant la relance de l’ailier Adrea Cocagi, un échange aussi vif que précis dans l’axe des poteaux, ayant raison d’une défense pourtant ardente, alors que les deux équipes opéraient à quatorze. Mais il n’allait pas suffire.

LE FAIT DU MATCH

L’indiscipline de l’ailier tarbais Adrea Cocagi, sanctionné par un carton jaune pour un plaquage à retardement (après celui qui avait sonné Matthews en première mi-temps) a permis aux Audois de revenir jouer dans le camp local où ils ont exploité le surnombre pour envoyer leur ailier Brana à l’essai qui les a relancés.

L’HOMME DU MATCH

L’ouvreur audois, Adrien Latorre, réduit à la portion congrue en première période a su prendre les tirs décisifs, tout en restant clairvoyant dans l’animation du jeu. Par Georges DUTHU

Fiche technique

À TARBES - Vendredi 19 h 30 - 2 900 spectateurs

Arbitre : M. Mallet (Drôme-Ardèche)

Tarbes : 1E Lamotte (33e) ; 1T (22e), 5P (16e, 18e, 29e, 59e, 69e) Poet.

Carton jaune : Manu (23e), Cocagi (43e).

Non entré en jeu : 22. Domec.

Carcassonne : 2E Brana (45e), Oulaï (67e) ; 2T, 3P (24e, 52e, 75e) Latorre.

Carton jaune : Coste (29e).

Non entrés en jeu : 20. Domenech, 21. Gros.

TARBES 15. Demaï-Hamecher ; 14. Cocagi (21. Vunisa 53e), 13. Lamotte, 12. Tranier, 11. Rubio ; 10 Poet, 9. Vergallo (20. Roussarie 62e) ; 7. Garrault, 8. Manu, 6. Collet (cap.) ; 5. Bouckerou (18. Antonescu 62e), 4. Lockley (18. Tuaimalo) ; 3. Giudicelli (23. Mirtskhulava 52e), 2. Casals (16. Grobler 52e), 1. Schuster (17. Costa-Repetto 52e).

CARCASSONNE 15. Caminati ; 14. Lazzarotto, 13. Matthews, 12. Lima, 11. Brana ; 10. Latorre, 9. Raynaud ; 7. Teyssier (19. Dupuy 60e), 8. Gimeno, 6. Etien (cap.) ; 5. Coste, 4. Maurens (18. Oulaï 52e) ; 3. Laval (23. Ben Bouhout 60e), 2. Jullien (16. De Cravalho 60e), 1. Lobo (17. Drancourt 52e).

LES MEILLEURS

À Carcassonne, Coste, Etien, Gimeno, Teyssier, Raynaud, Latorre ; à Tarbes, Boukerou, Garrault, Vergallo, Poet.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?