Huget, premier essai depuis un an et demi

  • Huget, premier essai depuis un an et demi
    Huget, premier essai depuis un an et demi
Publié le , mis à jour

L’absence de Thierry Dusautoir qui n’a pas été préjudiciable, Frédéric Michalak qui s’empare d’un record sous le maillot français ou le nouveau statut de Nyanga qui se confirme. Voici quelques-uns des enseignements à retenir de la victoire française face au XV de la Rose.

Frédéric Michalak est-il le meilleur réalisateur de l’histoire du XV de France ?

Oui, l’ouvreur toulonnais est devenu ce samedi soir le joueur à avoir inscrit le plus de points sous le maillot du XV de France. En convertissant sa deuxième pénalité du match à la 17e minute, Michalak a officiellement devancé Christophe Lamaison qui détenait jusque-là ce record avec 380 points. Auteur de dix-sept points face à l’Angleterre, l’enfant du Stade toulousain en est désormais à 394 points en 72 sélections. À noter tout de même que Lamaison ne compte que 37 apparitions chez les Bleus.

Les Bleus peuvent-ils se passer de Thierry Dusautoir ?

Forfait hier soir au Stade de France en raison d’une douleur persistante au genou gauche, comme la semaine précédente à Twickenham, Thierry Dusautoir demeure bien évidemment le leader incontestable et incontesté de ce XV de France. Mais cette victoire face à l’Angleterre est de nature à rassurer Philippe Saint-André dans sa quête de lieutenants et de cadres derrière son capitaine. Sans lui, les Bleus n’ont manqué ni de caractère, ni de tempérament. Et la troisième ligne, avec le replacement de Damien Chouly sur l’un de ses côtés pour assurer la présence aérienne et le maintien de Louis Picamoles au centre pour profiter de sa puissance, s’en est trouvée équilibrée.

Depuis quand Yoann Huget n’avait-il plus marqué sur la scène internationale ?

Presque une éternité pour un joueur de son calibre. En effet, titulaire indiscutable chez les Bleus et cadre de la ligne de trois-quarts, Yoann Huget restait sur treize matchs sans avoir marqué le moindre essai avec le XV de France. Sa dernière réalisation remontait ainsi au 8 mars 2014, soit près d’un an et demi. C’était en Écosse lors du Tournoi des 6 Nations, dans un match qui s’était soldé par une courte victoire française (19-17). Il a donc mis fin à cette pénurie à la 46e minute, hier soir, après un parfait service de Michalak à son intérieur.

Qui a terminé capitaine à la sortie de Pascal Papé ?

C’est Yannick Nyanga qui a eu cet honneur. Considéré comme un des leaders de vie de ce groupe, l’ancien Toulousain, qui a rejoint les rangs du Racing 92 à l’intersaison, n’a fait qu’accroître son influence sur le reste des troupes ces dernières semaines. Au point de s’affirmer comme l’un des relais privilégiés du capitaine Thierry Dusautoir. Pas étonnant donc de l’avoir vu prendre cette responsabilité à la sortie du vice-capitaine Pascal Papé, surtout que Nyanga a déjà assumé cette charge avec succès à Toulouse. ​

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?