Montauban fait plier Biarritz

  • Montauban fait plier Biarritz
    Montauban fait plier Biarritz
Publié le , mis à jour

Les Vert et Noir lancent leur saison en disposant de Biarritz au terme d’un match âpre et disputé, qui a vu l’arbitre distribuer six cartons dont un rouge.

Montauban — Biarritz 20-9

Par David Bourniquel

Résumé

Dans un match décousu et haché par de nombreuses fautes, Montauban réussit à faire pencher la balance de son côté et empoche les quatre points de la victoire. Mais que ce fut dur. Les premières minutes de la rencontre, entièrement à l’avantage des locaux en termes de possession du ballon et d’occupation du terrain, laissaient augurer un match spectaculaire. Il n’en fut rien. Très engagé, la rencontre se résumait pendant plus d’une mi-temps à une joute stérile pour le gain du terrain. Longtemps, les Biarrots ont réussi à contrarier les Montalbanais malgré le carton rouge reçu très tôt dans la partie par le pilier droit Benedict Broster. Par le pied de Maxime Lucu, les Basques restaient dans le match même si ce dernier, coupable de deux échecs, ne permettait pas aux siens de prendre le large au score (2P/4 seulement). Patiemment, les Montalbanais attendaient leur heure. Celle-là a fini par venir après la soixantième minute, lorsque les Biarrots, usés par une longue lutte en infériorité numérique, craquaient et concédaient deux essais coup sur coup. Sur une mêlée enfoncée, d’abord, que l’arbitre M. Mallet sanctionnait d’un essai de pénalité, puis sur un essai en bout de ligne de Yan Ruel-Gallay. Montauban a assuré l’essentiel mais devra monter plus et être plus discipliné pour espérer finir dans le haut du tableau.

Le tournant du match

Le carton rouge de Benedict Broster. Sanctionné dès la première minute de jeu d’un carton jaune pour avoir retarder la sortie du ballon après un ruck, le pilier Benedict Broster a laissé les siens à quatorze dès la 33e minute de jeu. Sur une action anodine, le puissant pilier a asséné un plaquage beaucoup trop haut au demi de mêlée David Byrnes. Sanction immédiate : deuxième carton jaune égale un rouge et 60 minutes dans le dur pour ses coéquipiers. Ils ont fait jeu égal longtemps, mais ont fini par craquer.

Le plus bel essai

Quatre minutes de folie dans un match bien terne. Entre l’essai de pénalité accordé à Montauban à la 69e minute et la conclusion de l’action menant à la réalisation de Yan Ruel-Gallay, à la 73e, le public est resté debout. Quatre minutes d’hourra rugby, avec moults turnovers et renversements de situation, au dénouement heureux pour l’USM.

L’homme du match

Antoine Lescalmel. Froid et méthodique, efficient au pied, bon animateur, l’ouvreur a assuré les fondamentaux. Pas spectaculaire, mais dans un match aussi rude, seule l’efficacité prime.

La fiche technique

A Montauban – Vendredi 19 heures – 7 500 spectateurs

Arbitre : M. Mallet (Bourgogne).

Evolution du score : 3-0, 3-3, 3-6, 6-6 (MT) ; 6-9, 13-9,18-9, 20-9

Montauban : 2E de pénalité (69e), Ruel-Gallay (73e) ; 2T Lescalmel (69e, 73e), 2P Lescalmel (13e, 33e,

Cartons jaunes : Tupuola (23e, jeu dangereux), Tekassala (49e, faute technique), Lescalmel (56e, faute technique).

Biarritz : 3P Lucu (15e, 28e), Y. Le Bourhis (64e)

Cartons jaunes : Broster (1ere, faute technique ; 32e, jeu dangereux.)

Carton rouge : Broster : (33e, deux jaunes).

Montauban : 15. Lo. Tolot ; 14. Ascarat (21. Mathy 59e), 13. Tupuola, 12. F. Domenech, 11. Ruel-Gallay ; 10. Lescalmel, 9. Byrnes (Chaput 51e) ; 7. Munoz (20. Haddon mt), 8. A. Domenech (19. Vaotoa 68e), 6. Gibouin (17. Agnesi 51e — 61e) ; 5. Venter (18. Caïsso 49e), 4. Esclauze ; 3. Tussac (23. Chellat mt), 2. Ladhuie (cap.) (16. Bourgeois 24e), 1. Tekassala.

Biarritz : 15. Hamdaoui ; 14. Davies, 13. De Luca, 12. Gimenez, 11. Giresse ; 10. Arrate (21. Y. Le Bourhis), 9. Lucu (20. Magnaval 64e) ; 7. Placines, 8. Guiry (23. Dallery 3e-13e ; 17. Lourdelet mt), 6. Usarraga (23. Dallery 35e) ; 5. Sousa (18. Fono 54e), 4. E. Lund (cap.) (19. Roumat 67e) ; 3. Broster, 2. Levi (16. Ruffenach 54e) 1. Cabarry (22. Burotu 60e).

Les buteurs : Lescalmel : 1T/1, 2P/2. Lucu : 2P/4, Y. Le Bourhis : 1P/1

Les meilleurs

A Montauban, Venter, Lescalmel, A. Domenech ; A Biarritz, Lucu, Placines, E. Lund.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?