Le Racing a eu peur !

  • Le Racing a eu peur !
    Le Racing a eu peur !
Publié le , mis à jour

Face à des Rochelais revanchards et particulièrement bien organisés en défense, les Franciliens ont eu toutes les peines du monde à remporter cette rencontre.

Racing 92 - La Rochelle : 20 - 19

Le résumé

Pour ne rien vous cacher, on a connu plus beau match de rugby. La faute à la chaleur de cette fin d’été ? Au manque de repères inhérent à un début de saison ? Difficile à dire. Toujours est-il qu’avant l’essai inaugural de l’ancien finisseur d’Albi Gabriel Lacroix, les en-avants succédèrent aux mêlées effondrées et au jeu au pied approximatif. Le Racing 92 mit donc près d’une heure avant de poser ses grosses pattes sur ce match. Le temps qu’il fallut, en fait, à son pack de mammouths pour prendre le meilleur sur son homologue rochelais et marquer deux essais en force. Malgré la victoire francilienne, on soulignera néanmoins que par rapport à son premier match contre Clermont, les Rochelais ont largement relevé la tête, notamment sur le plan défensif. Le jeu au pied du numéro 10 Holmes (100 % dans ses tirs aux buts) fut quant à lui impeccable.

Le fait du match

Soyons clairs. Luc Ducalcon va mieux. En atteste la démonstration de force dont a fait preuve la mêlée francilienne, samedi soir à Colombes. Contre La Rochelle, le monstre à seize pattes du Racing 92 a ainsi permis aux locaux de récolter trois pénalités et donc garder les Maritimes à distance. Tout au long de la rencontre, la mêlée des Ciel et Blanc mit Benjamin Dambielle et, surtout, l’impressionnant Henry Chavancy, dans des conditions idéales pour attaquer la ligne de défense rochelaise. Critiquée en fin de saison dernière, la mêlée du Racing 92 s’est bel et bien refait la cerise.

Le geste du match

Le geste du match n’est pas forcément le plus beau. À la 67e minute, le jeune pilier droit du Racing 92 Cedate Gomes-Sa découpait l’infortuné Lacroix avec une cravate appuyée et écopait aussitôt d’un carton jaune. La faute du pilier francilien, un des grands espoirs du poste en France, aurait pu coûter très cher aux Racingmen, auteurs d’une fin de match très fébrile.

Le plus bel essai

C’est ce qu’on appelle une erreur de jeunesse. À la 34e minute de cette rencontre entre le Racing 92 et La Rochelle, le talonneur Camille Chat, entré en jeu quelques secondes auparavant en lieu et place de Virgile Lacombe, se précipite vers un ballon qui roule, dans ses propres quarante mètres, et souhaite aussitôt le volleyer vers un partenaire. C’est alors que surgit l’ailier rochelais Gabriel Lacroix, qui intercepte et file à l’essai ! Pas de quoi fouetter un chat.

L’homme du match

Difficile de ne pas mettre en lumière la performance de Camille Chat. Le talonneur des moins de vingt ans tricolores, entré peu après la blessure de Virgile Lacombe, est en effet passé par tous les états lors de cette rencontre. Malheureux sur l’essai inaugural des Rochelais (lire plus haut), il fut en revanche décisif en fin de première période, à l’instant même où il franchit la ligne d’en-but rochelaise pour aplatir le premier essai francilien (40e). Bon lanceur, fier combattant et très actif dans le jeu courant, le numéro 3 des numéros 2 du Racing 92 est la bonne surprise de ce début de saison.

La Fiche technique

À Colombes — Samedi 18 h 30 — 6 192 spectateurs

Arbitre : M. Trainini (CA)

Le Racing 92 bat La Rochelle : 20 — 19

Évolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-10, 13-10 (MT) ; 20-10, 20-13, 20-16, 20-19 (score final)

Racing 92 : 2 E Chat (40e), Masoe (57e) ; 2T/2 Machenaud, 2P/4 Machenaud (18e, 31e)

La Rochelle : 1 E Lacroix (34e) ; 1T/1 Holmes, 4P/4 Holmes (2e, 60e, 66e, 72e) ; 0 D/1 Barraque (80e).

Racing 92 : 15. Robinson ; 14. Rokocoko, 13. Chavancy, 12. Laulala, 11. Andreu ; 10. Dambielle (22. Javaux, 63e), 9. Machenaud (cap.) ; 7. Masoe, 8. Claassen (3. Ducalcon, 68e-78e), 6. Lauret (19. Barba, MT) ; 5. Van der Merwe (18. Filipo, 71e), 4. Kruger ; 3. Ducalcon (23. Gomes-Sa, 60e), 2. Lacombe (16. Chat, 2e-8e, 32e) 1. Khingashvili (17. Brugnaut, 32e)/Non-entrés en jeu : 20. Chauveau, 21. Dussartre Blessés : Lacombe (saignement), Khingashvili (hanche gauche)

La Rochelle : 15. Bouldoire (22. Hingano, 50e) ; 14. Lacroix, 13. Aguillon, 12. Barraque, 11. Lapeyre ; 10. Holmes, 9. Januarie ; 7. Sazy (cap.), 8. Gourdon, 6. Kieft ; 5. Cedaro (19. Tanguy, 11e), 4. Graham (18. Qovu, 62e) ; 3. Kaulashvili (1. Pelo, 56e), 2. Forbes (16. Roumieu, 53e), 1. Pelo (17. Seneca, MT) (23. Synaeghel, 50e)

Les meilleurs

Au Racing 92 : Chavancy, Chat, Laulala, Kruger, Masoe, Machenaud ; À La Rochelle : Lacroix, Aguillon, Barraque, Savy, Holmes, Gouron​

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?