Une Fédérale 1 pleine de derbies

  • Une Fédérale 1 pleine de derbies
    Une Fédérale 1 pleine de derbies
Publié le , mis à jour

Après une intersaison riche en rebondissements, le championnat de Fédérale 1 va reprendre ce week-end. Toute la saison et dès ce week-end, avec Romans – Aubenas ainsi que Langon - Libourne, les derbies seront nombreux dans cette division. Nous avons donc décidé de nous arrêter sur certains d’entre eux.

Au moment où Bernard Laporte en fait justement un de ces principaux axes de campagne pour la présidence de la FFR, le rugby de clocher sera au cœur de la Fédérale 1. Les oppositions entre villages voisins voire même limitrophes maillent l’histoire du rugby et mailleront cette saison de Fédérale 1. Bien souvent, sur les terres où l’on joue au rugby, il y a des derbies. Certains disent qu’ils ont perdu de leur saveur, dans l’élite notamment. Les Bayonne - Biarritz, Dax - Mont-de-Marsan par exemple ne seraient plus ce qu’ils étaient. Même si toutefois le derby basque en Pro D2 est attendu avec impatience cette saison. Un derby au rugby a une odeur particulière, avec pour enjeu, la suprématie locale dans un pays où l’appartenance à sa cité, sa ville est encore relativement forte. Certains marquent ce rendez-vous d’une pierre blanche sur le calendrier dès le début de la saison. L’esprit du derby se répand généralement de l’école de rugby jusqu’à l’équipe senior. Battre le voisin est impératif. Beaucoup se sont enflammés pour un Bagnères - Lannemezan, Pamiers - Foix, Montréjeau - Saint Gaudens, ou encore un Béziers - Narbonne. La soi-disant homogénéisation des identités de jeu et des identités au sens large de par les effets multiples de la mondialisation, remettrait en cause la valeur des derbies actuels par rapport à ceux d’antan. Cette saison de Fédérale 1, à mi-chemin entre l’amateurisme et le professionnalisme, permettra peut-être de voir si la rivalité entre clochers est toujours aussi vivace.

La Fédérale 1 offre son lot de derbies

La division a connu un été mouvementé. Entre la réforme des phases finales, le dossier Lille/Dax, la grogne des présidents concernant la diffusion du match de Top 14, le dimanche après-midi, et une première mouture de la composition des poules qui ne devait plus être géographique. La saison ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices… En effet, la composition ne devait initialement plus tenir compte de la situation géographique de chaque club entraînant des déplacements plus longs pour chaque club. Finalement, il n’en sera rien puisque dans les quatre poules, on retrouvera de nombreux derbies. Entre autres, on pourra se délecter du duel de la région parisienne Bobigny — Massy, tout comme celui de l’agglomération toulousaine Blagnac - Castanet. Mais encore le derby tarnais Graulhet - Lavaur, et « breton » Vannes — Saint-Nazaire. Enfin, la poule 2 sera le théâtre de trois derbies griondins cette saison (Langon, Libourne, Saint-Médard-en-Jalles). Nous avons toutefois décidé de nous focaliser sur les premiers derbies qui lanceront la saison. À savoir Romans - Aubenas ce week-end, ainsi que Langon – Libourne. Enfin, Henry Broncan a accepté de poser son regard sur le fameux derby gersois de la poule 3 entre Lombez et Auch qui se jouera le 20 septembre prochain. M.L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?