La puissance du Lou

  • La puissance du Lou
    La puissance du Lou
Publié le , mis à jour

Lyon remporte son troisième succès en autant de matchs disputés cette saison, en triomphant sur le fil de Béziers à la Méditerranée. Les Biterrois décrochent eux le bonus défensif.

Béziers – Lyon : 23-28

Par Julien Louis

RÉSUME

Une entame en trompe l’œil. Durant dix minutes cette opposition disputée sur un rythme élevé a été séduisante et emballante. Le jeu de mouvement prime alors sur l’affrontement physique. Jusqu’à l’essai lyonnais inscrit par Regard au terme d’une belle action, malheureusement entachée d’un en-avant flagrant. Dès lors, la rencontre prend une tout autre tournure. Plus « brutale » (K-O de Valentine, 18e). Supérieurs athlétiquement, les coéquipiers du capitaine Puricelli misent sur leur densité pour user leurs hôtes en s’appuyant sur un rugby de défi, armé d’une mêlée et de mauls souverains. Les Biterrois tentent eux de mettre de la vitesse dans leurs offensives pour prendre rapidement les extérieurs, mais se heurtent systématiquement au mur du Lou. Ils profitent de l’indiscipline adverse et de leur manque d’habileté sous les ballons hauts pour scorer par la botte de Munro. Et prennent même la tête au tableau d’affichage au retour des vestiaires. Avant la superbe inspiration de Sukanaveita et le doublé d’Arnold en trois minutes. Lyon, bonus offensif en poche, semble alors avoir tué le match. C’est sans compter sur la réaction d’orgueil des Rouge et Bleu, qui reviennent dans la partie grâce à un essai de pénalité suite à un groupé pénétrant. Et prennent même l’avantage à la suite d’un nouveau maul gagnant ! Mais c’est finalement Lyon qui triomphe grâce à une pénalité et un drop-goal de Potgieter. La puissance rhodanienne a finalement fait la différence dans cet haletant chassé croisé. L’ASBH décroche un point et pourra longtemps regretter ce premier essai litigieux et une pénalité contestable. Huit points fatidiques.

FAIT DU MATCH

Quatorze. C’est le nombre de points marqués par Béziers en supériorité numérique, lors des cartons jaunes reçus par les Lyonnais Regard et Fearns. Durant ces deux périodes clés, les partenaires du capitaine Battye se sont appuyés sur deux groupés pénétrants gagnants pour scorer. Mieux encore, lorsqu’ils étaient à quatorze (jaune de Pinto ferrer), les Héraultais n’ont encaissé aucun point et ont scoré par la botte de Munro. Dommage que l’ancien Lyonnais, régulier face aux perches, ne soit passé à côté de son match en étant peu inspiré dans ses choix de jeu à la charnière. Peu aidé dans cette tâche par ses demis de mêlée.

LE PLUS BEL ESSAI

Sukanaveita le perce-muraille et Arnold le finisseur. Lancé comme une fusée et arrivé à hauteur dans un timing parfait, le centre fidjien déchire le rideau défensif adverse sans être effleuré. Il s’échappe, fixe un défenseur avant de servir Loursac qui trouve Arnold sur un pas. Un essai à vitesse grand V, parfaitement maîtrisé dans son exécution du début à la fin.

L’HOMME DU MATCH

Jacques-Louis Potgieter le sniper d’élite. En dix-sept minutes, le demi d’ouverture suppléant a offert le succès à son équipe. Le Sud-Africain passé par les Bulls a inscrit les six points décisifs. Une pénalité et drop-goal qui font la différence. Toby Arnold aurait lui aussi pu être cité pour son doublé. Et notamment son deuxième essai, inscrit après un coup de pied tapé dans ses quarante mètres, qu’il récupère après une course folle dans l’en-but adverse.

LA FICHE TECHNIQUE

À Béziers – Jeudi 20h45 – 5566 spectateurs

Arbitre : M. Boyer (Midi-Pyrénées)

Évolution du score : 0-3, 0-8, 3-8, 6-8 (M.T) ; 9-8, 9-15, 9-22, 16-22, 23-22, 23-25, 23-28

Béziers : 2E de pénalité (58e), Barrère (68e) ; 2T Munro (58e, 68e) ; 3P Munro (23e, 39e, 44e)

Carton jaune : Pinto Ferrer (32e)

Lyon : 3E Regard (16e), Arnold (48e, 51e) ; 2T Brett (48e, 51e) ; 2P Brett (12e), Potgieter (73e) ; 1DG Potgieter (79e)

Carton jaune : Regard (57e) ; Fearns (68e)

Béziers : 15. Suchier ; 14. Gmir, 13. Max (21. Gerber, 74e), 12. Puletua, 11. Vakacegu ; 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman, 18e) ; 7. Zouhair (19. Ramoneda, 58e), 8. Bourdeau (16. Fualau, 33e ; Bourdeau, 41e ; 22. Meité, 58e), 6. Barrère (18. Ceyte, 69e) ; 5. Battye (cap.), 4. Lambey ; 3. Brison (23. Tokotu’u, 74e), 2. Pinto Ferrer (16. Fualau, 55e), 1. Fernandes (17. Manukula, 55e)

Lyon : 15. Loursac ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Sukanaveita, 11. Regard ; 10. Brett (22. Potgieter, 63e), 9. Durand (20. Figuerola, 63e) ; 7. N’Zi, 8. Tuifua (19. Fearns, 51e), 6. Puricelli (cap.) ; 5. Njewel (18. Singer, 74e), 4. Basson ; 3. Attoub (23. Tui, 69e), 2. Paulo (16. Fitzpatrick, 60e), 1. Du Preez (17. Buckle, 51e)

LES BUTEURS

Munro : 3P/4, 2T/2 ; Brett : 1P/2 ; 2T/3 ; Potgieter : 1P/1

LES MEILLEURS

A Béziers Gmir, Puletua, Vakacegu, Battye, Barrère ; à Lyon, Arnold, Sukanaveita, Basson, Puricelli, N’Zi

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?