Les All Blacks ont dévoilé leur armada

  • Les All Blacks ont dévoilé leur armada
    Les All Blacks ont dévoilé leur armada
Publié le , mis à jour

Steve Hansen a un vrai trésor à sa disposition tant le réservoir néo-zélandais est fourni. Il n’a pas hésité à laisser quelques grands noms à la maison.

Steve Hansen est souvent considéré comme l’entraîneur le plus heureux du monde, celui qui n’a que des problèmes de riche. Le sélectionneur des All Blacks dispose du réservoir le plus riche du monde ce qui, en théorie le met à l’abri des sautes d’humeur de ses joueurs vedettes. Personne n’est assuré d’avoir sa place dans le groupe des All Blacks, même McCaw et Carter pourrait très bien être remplacés sans que cela affaiblisse énormément l’équipe. Depuis qu’il commande seul l’équipe la plus célèbre du monde, Hansen n’a perdu que trois matches sur quarante-sept, un pourcentage de victoires qui dépasse les 91 pour cent.

Sonny Bill Williams est là

Le 31 août, il s’est donc présenté avec son plus large sourire pour présenter sa liste officielle. Les surprises ne sont pas légions. Les centurions sont là : Keven Mealamu, Richie McCaw, Dan Carter et Conrad Smith se préparent au (probable) dernier rendez-vous de leur carrière. Le médiatique Sonny Bill Williams malgré une saison perturbée par les blessures sera, lui aussi, de la partie. Hansen a aussi convoqué l’ailier des Highlanders Waisake Naholo malgré sa fracture de la jambe. Le joueur (qui devait partir à Clermont avant d’être récupéré par la NZRU) est parti se soigner aux Fidji pour hâter son rétablissement. Les premiers tests ont été positifs, on a parlé d’une herbe magique pour expliquer ce retour presque miraculeux mais il aura du mal à être rétabli avant le troisième match de poule contre la Georgie. Tout ça en dit long sur le crédit dont bénéficie Naholo puisque le joueur ne compte à ce jour qu’une seule sélection, l’été dernier contre l’Argentine.

Sans Dagg ni Jane ni Sopoaga

Par ailleurs, Hansen laissera plusieurs noms connus à la maison : Israel Dagg, l’arrière insolent des années 2010-2011 (49 capes) ou le trois quart aile Cory Jane (53 capes). L’ailier Neha Milener Skudder, servi par la victoire des Highlanders est le bénéficiaire de ce carrousel. Encore plus surprenant, il se passera des services de l’ouvreur des Highlanders Lima Sopoaga, excellent en Afrique du Sud quand il avait fallu remplacer Dan Carter. Hansen lui a préféré le futur Palois Colin Slade, jugé plus polyvalent (il peut dépanner au centre). Autre point notable, le choix de trois deuxième ligne seulement, Retallick, Whitelock, Romano, ce qui exclut Jeremy Trush. Mais mine de rien, Steve Hansen aura un vrai défi à relever : amener les All Blacks à leur premier titre mondial ailleurs que sur leur sol. « Il n’a pas manqué de rappeler que la défaite de 2007 face à la France à Cardiff venait encore hanter ses nuits. »

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?