Deuxième succès à domicile pour Grenoble

  • Deuxième succès à domicile pour Grenoble
    Deuxième succès à domicile pour Grenoble
Publié le , mis à jour

Après Agen, Grenoble a battu le deuxième promu, Pau, au stade des Alpes. Les Isérois ont facilement pris la mesure des Palois, brouillons et indisciplinés. En prime, ils décrochent le bonus offensif, grâce notamment à deux essais marqués en infériorité numérique.

Grenoble - Pau : 41-15

Par Sébastien FIATTE

Résumé

En première mi-temps, Pau a occupé et eu la balle dans les mains. Mais entre une penaltouche perdue (9e) près de la ligne grenobloise, une passe ratée de Malie sur une belle relance (17e), une mêlée pénalisée dans les vingt-deux adverses (22e) et de nombreuses pénalités récoltées dans les rucks, ils ne parvenaient pas à scorer. Au contraire, Grenoble se montrait réaliste. Pour son retour, Wisniewski enfilait les pénalités comme les perles et Kimlin trouvait la faille. À la mi-temps, Pau était dans les cordes (3-17). En deuxième période, Grenoble se lança à la conquête du bonus offensif grâce à un deuxième essai signé Wisniewski. Domolailai et Niko, pour Pau, compliquèrent la chose. Mais Grenoble tenait le match en main et réussissait à bonifier son deuxième succès à domicile à trois minutes de la fin, par son troisième ligne centre, Rory Grice.

Le fait du match

Deux essais en infériorité numérique. Après l’essai de Domolailai (50e) et le carton jaune infligé à Percival (58e), le bonus offensif s’était éloigné pour Grenoble. Les joueurs de Fabrice Landreau allèrent pourtant le chercher grâce à deux essais inscrits en infériorité numérique. L’arrière Aplon, s’arracha pour tendre le bras au bout d’un slalom, avant que Hands fasse parler sa puissance entre les perches après une belle charge de Rory Grice.

L’essai du match

Il est resté debout. Sur un ballon de relance consécutif à un ballon perdu dans un ruck par Pau, Best, sur une aile, réussissait à rester debout face à trois défenseurs et à glisser la balle, de la main gauche, à Peter Kimlin. Il trouvait Mc Leod, qui tapait au pied. Le demi de mêlée n’arrivait pas à conclure mais le troisième ligne australien surgissait pour assommer les Palois (14-3. 31e)

L’homme du match

Retour gagnant pour Wisniewski. Après avoir été ménagé en raison d’une pointe à une cuisse, l’ouvreur grenoblois, Jonathan Wisniewski n’a pas raté ses débuts en championnat. Sorti à la 58e minute sous les applaudissements du stade des Alpes, il a inscrit 19 points, rendant une copie presque parfaite au pied (5/6) agrémenté d’un essai, celui du K.-O. pour les Palois (24-3. 45e). Mis sur les rails, son équipe était lancée vers le bonus offensif.

La fiche technique

À GRENOBLE - Samedi 16 heures - 12 000 spectateurs

Arbitre : M. Chalon (Limousin).

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 14-3, 17-3 (MT) ; 24-3, 24-8, 29-8, 36-8, 36-15, 41-15.

GRENOBLE : 5E Kimlin (31e), Wisniewski (45e), Aplon (63e), Hands (68e), Grice (77e) ; 2T Wisniewski (45e), Loustalot (68e) ; 4P (3e, 16e, 24e, 37e) Wisniewski.

Carton jaune : Percival (58e)

PAU : 2E Domolailai (50e), Niko (75e) ; 1T Marques (75e) ; 1P Fernandez (12e).

Carton jaune : Domolailai (37e)

GRENOBLE 15. Aplon ; 14. Mignot (21. Gengenbacher 46e), 13. Willison, 12. Hunt (22. Farrell 68e), 11. Batlle ; 10. Wisniewski (14. Mignot 58e), 9. McLeod (20. Loustalot 67e) ; 7. Best, 8. Grice, 6. Kimlin (19. Setephano 43e) ; 5. Roodt (18. Percival 52e), 4. Hand (cap.) ; 3. Edwards (23. Desmaison 52e), 2. Heguy (16. Hegarty 67e), 1. Barcella (17. Coulson 37e).

PAU 15. Malie ; 14. Vunibaka, 13. Fumat (cap.), 12. Vatubua, 11. Niko ; 10. Fernandez (21. Fajardo 46e), 9. Lacrampe (20. Marques 67e) ; 7. Butler (19. Bouilhou 35e), 8. Coughlan (22. Dougall 56e), 6. Domolailai ; 5. Fèvre (18. Monzeglio 52e), 4. Pierce (5. Fèvre 76e) ; 3. Murray (23. Charlet 56e), 2. Campo (16. Boundjema 51), 1. Hurou (17. Jacquot 56e).

LES BUTEURS

Wisniewski : 4P/4, 1T/2 ; Gengenbacher : 0T/1, Loustalot : 1T/2.

Fernandez : 1P/1, 0DG/1 ; Fajardo : 0T/1 ; Marques : 1T/1.

Les meilleurs

À Grenoble, Kimlin, Roodt, Wisniewski, Best, Aplon ; à Pau, Fumat, Malie, Coughlan.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?