Dax au bout du suspens

  • Dax au bout du suspens
    Dax au bout du suspens
Publié le , mis à jour

Il aura fallu attendre les toutes dernières minutes d’un match à rebondissement pour trouver le vainqueur. Dax finit par s’imposer et passe enfin à autre chose après une préparation chaotique.

Dax — Bayonne 31-28

Par Pierre- Olivier Chirol et Émilie Dudon

RÉSUMÉ

Cette fois Dax pouvait lancer sa saison. La tâche s’annonçait rude, d’autant plus que c’est l’ogre bayonnais qui était en visite du côté de Maurice Boyau. Enfin au moment où Lucas Meret tapait le coup d’envoi, le terrain reprenait la place centrale qui est la sienne. L’aviron de son côté n’avait pas vraiment de question à se poser, trois minutes après le coup d’envoi les trois quarts écartaient le ballon jusque sur l’aile de Martin Laveau. Le temps d’effacer deux adversaires pour aller ouvrir le score. Une douche froide vivifiante pour les Dacquois qui allait réduire l’écart par la botte de Romain Lacoste. Une pénalité qui a été suivie d’un drop peu avant la dixième minute. Autre coup dur pour les Landais, le deuxième centre Naqalevu s’illustrait par un plaquage cathédrale. Pas vraiment du goût de l’arbitre… Un carton jaune dès la quatorzième minute qui n’arrange pas les affaires landaises. Pourtant une pénalité leur permettait de prendre l’avantage pour la première fois. Cependant, les erreurs défensives à répétition des Dacquois coûtent cher. Alors qu’ils pensent revenir après l’essai de Lacoste à la 33e, ils sont surpris sur le renvoi par le Bayonnais Rouet, bien décider à semer la panique dans une défense complètement désorganisée avant de servir son capitaine Monribot qui aplati en coin. La deuxième période sera encore plus difficile pour Dax. Bayonne pilonne la défense, obtient des pénalités à cinq mètres de la ligne, mais la mêlée landaise prouve qu’il faudra compter sur elle. Signe d’abdication, après pas moins de sept mêlées à cinq mètres de l’en-but, Bayonne finit par se contenter des trois points. Dax perd deux nouveaux joueurs sur carton. La suite est complètement débridée. Alors que Bayonne semble se diriger vers la victoire, le Dacquois Pic signe son entrée en marquant côté fermé. Il reste alors moins de six minutes, les avants Dacquois récupèrent un nouveau ballon, la transmission vers les trois quarts est fluide. L’inévitable Lacoste perce une nouvelle fois le rideau défensif de l’Aviron, et Mieres qui a bien suivi, va inscrire l’essai du match. Dax s’en va décrocher une victoire au bout du suspens, pleine de courage et d’abnégation.

Le fait du match

Nous sommes à la 26e minute. Dax dispose d’une mêlée à 30 mètres de son en-but. Sallecanne introduit le ballon, un ballon qu’aucune des deux équipes ne parviendra à récupérer. Les deux packs opposent la même force de poussée pendant près d’une minute plongeant le stade dans un silence béas d’admiration. Probablement déjà l’une des plus belle oppositions de pack de la Pro D2.

L’essai du match

Il reste à peine six minutes à jouer. Les avants landais récupèrent un ballon. La charnière écarte le ballon jusqu’à l’inévitable Romain Lacoste qui a trouvé une nouvelle faille dans la défense de Bayonne. Au moment où il semble proche d’aplatir, le ballon lui échappe des mains. Tout le monde croit à un en avant, sauf Ignacio Mieres qui suit l’action et va aplatir. Les arbitres se concertent, et accordent l’essai puisque c’est un Bayonnais qui avait éjecté le ballon des mains de Lacoste.

l’homme du match

Romain Lacoste entre ombre et lumière. L’arrière Dacquois, coupable d’une erreur défensive dès la 3e minute allait se rattraper de la meilleure des manières. Un jeu au pied très propre malgré deux échecs, un essai et des prises d’intervalles constante, dont la dernière à l’origine de l’essai de la victoire.

LA FICHE TECHNIQUE

À Dax – Dimanche 14h25 — 7200 spectateurs

Arbitre : M. Blondel (MPY)

Évolution du score : 0-7, 3-7, 6-7, 9-7, 9-14, 14-14, 14-21 (MT) 17-21, 17-28, 24-28, 31-28.

Dax : 3E Lacoste (33e), Pic (71e), Mieres (75e) ; 3P Lacoste (7e, 18e, 48e) ; 2T Lacoste (72e, 75e) ; 1DG Lacoste (10e)

Bayonne : 4E Laveau (4e), Fuster (19e), Monribot (36e), de pénalité (62e) ; 4T Rouet (5e, 21e, 37e, 63e)

Dax : 15. Lacoste ; 14. Bureitakiyaca (22. Prat, MT), 13. Naqalevu, 12. Devade (cap.21. Mieres, 73e), 11. Alcalde ; 10. Peyrelongue, 9. Sallecanne (20. Pic, 59e) ; 7. Coletta (17. Choinard, 57e-66e), 8. Chiappesoni-Restano, 6. Derrien (19. O. August, 59e) ; 5. Ternisien, 4. Bert (8. Koliavu, 55e) ; 3. Laképa (23. Kuparadze, 56e), 2. Bethery (16. Delonca, 48e), 1. David (17. Choinard, 71e).

Cartons jaunes : Naqalevu (14e), David (57e), Lacoste (59e)

Bayonne : 15. Jané ; 14. Fuster, 13. Hegarty, 12. Thiery, 11. Laveau (21. Mamao, 71e) ; 10. Méret, 9. Rouet ; 7. Chouzenoux (19. Macome, 35e), 8. Haare (22. Marmouyet, 64e), 6. Monribot (cap., 18. Gayraud, 48e) ; 5. Taele, 4. Huete (6. Monribot, 53e) ; 3. Choirat (23. Peikrishvili, 59e), 2. Arganese (16.Van Vuuren, 59e), 1. Iguiniz (17. Bordenave, 64e-78e).

Non entré en jeu : 20. Henry.

Les buteurs

Rouet : 0P/1, 3T/3, Méret : 0DG/1 ; Lacoste : 3P/4, 2T/3, 1DG/1.

Les meilleurs

A Dax : Lacoste, Naqalevu, Ternisien. A Bayonne : Monribot, Taele, Laveau, Thiery.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?