Toulon entrevoit la lumière

  • Toulon entrevoit la lumière
    Toulon entrevoit la lumière
Publié le , mis à jour

Après deux défaites de rang et une 14eme place provisoire au classement, les Toulonnais ont enfin remporté un match ce dimanche soir et pas n’importe lequel. Puisque le RCT s’est offert sa première victoire face au Champion de France.

Stade Français – Toulon 20-13

Par Justine Esteve

RÉSUMÉ

C’est avec un peu de retard que ce choc des Champions a débuté. En effet, l’éclairage du stade Jean Bouin a été capricieux ce dimanche soir et c’est avec une partie du terrain dans la pénombre que les deux équipes ont dû évoluer pendant 80 minutes. Des conditions un peu particulières qui n’ont pas empêché le jeu mais ont semblé handicaper les deux buteurs (Jules Plisson et Jonathan Pélissié) qui ont manqué de nombreux points au pied, contrairement à leur habitude. La première période est à l’avantage du Stade Français malgré un très bel essai de Sireli Bobo. Trop indiscipliné les Toulonnais vont écoper d’un premier carton jaune. Pendant l’absence de Willie Du Plessis, les Parisiens en profitent pour inscrire leur premier essai par Raphael Lakafia. Au retour des vestiaires, les Toulonnais reviennent avec de meilleures intentions mais sont encore pénalisés à cause de son indiscipline. Xavier Chiocci quitte ses partenaires pour dix minutes après un plaquage haut. Mais cette fois-ci, le RCT n’encaisse pas de point lorsqu’ils sont 14 contre 15, au contraire. Grâce au pied de Pélissié, ils recollent au score. C’est finalement l’arrière, Lachlan Turner, auteur d’un très bon match, qui va libérer les Varois avec un essai pour lequel il était au départ et à la conclusion de l’action.

L’ESSAI DU MATCH

Sans aucun doute celui de Lachlan Turner. Alors dans sa moitié de terrain, l’arrière toulonnais contrôle du pied un dégagement parisien. À partir de là, commence une action qui va durer pas moins de 3 minutes 25 et au bout de laquelle on retrouvera l’arrière rouge et noir qui offre ainsi l’essai de la victoire au RCT.

L’ACTION DU MATCH

Peu avant l’heure de jeu, les Parisiens sont dans la moitié de terrain de Toulon et joue une action qui pourrait les amener à l’essai. Mais sur un passe, les Toulonnais contre et l’ailer Rouge et Noir Josua Tuisova transperce la défense. Il n’ira pas aplatir l’essai et cette action n’apportera rien au score mais elle aura duré plus de deux minutes et reste la plus belle du match.

L’HOMME DU MATCH

Willie Du Plessis est l’homme précieux du RCT. Malgré son carton jaune en première mi-temps pour jeu déloyal, le numéro dix toulonnais a été très présent sur le terrain et a apporté les points qu’il fallait grâce à son pied malgré une pénalité et une tentative de drop manqués.

LA FICHE TECHNIQUE

A Paris — Dimanche 21 h 05 — 13 866 spectateurs.

Arbitre : M. Charabas (Côte basque-Landes).

Evolution du score : 0-7, 0-10, 3-10, 6-10, 13-10 (MT) ; 13-13, 13-20.

Stade français : 1E Lakafia (33e) ; 1T (33e) ; 2P (19e, 30e) Plisson.

Non entré en jeu : 20. Tomas.

Toulon : 2E Bobo (9e), Turner (76e) ; 2T Pélissié (7e), Du Plessis (75e) ; 2P Pélissié (13e), Du Plessis (58e).

Cartons jaunes : Du Plessis (30e), Chiocci (53e).

Non entré en jeu : 21. Seuteni, 22. Meric.

Stade français : 15. Camara ; 14. Arias (22. H. Bonneval 70e), 13. Doumayrou (21. P. Williams 77e), 12. Bosman, 11. Sinzelle (22. H. Bonneval 62e-70e) ; 10. Plisson, 9. Dupuy ; 7. Lakafia (19. S. Nicolas 49e-61e), 8. Ross (17. Felsina 77e), 6. Burban ; 5. Vallejos (19. S. Nicolas 72e), 4. Gabrillagues (18. Mostert 66e) ; 3. Alo-Emile (23. Melikidze 61e-66e), 2. Sempéré (16. Bonfils, 49e, ; 66e-68e), 1. Van der Merwe.

Toulon : 15. Turner ; 14. Tuisova, 13. Belan, 12. Mermoz, 11. Bobo (20. J. Caminati 40e) ; 10. Du Plessis, 9. Pelissié ; 7. Vosloo (19. Ollivon 65e), 8. S. Armitage, 6. J. Smith ; 5. Taofifenua (18. Lassalle 62e), 4. Suta ; 3. Stevens (23. Ma’afu 62e), 2. Etrillard (16. Orioli 40e), 1. Chiocci (17. Menini 64e).

Les buteurs

Pélissié : 1T/1, 1P/2, Caminati : 0P/1, Du Plessis 1P/2, 1T/1, 0DG/1 ; Plisson : 1T/1, 2P/4.

LES MEILLEURS

Au Stade Français : Lakafia, Dupuy, Burban. A Toulon : Du Plessis, Turner, Pélissié, Armitage.

A la fin du match, Bernard Laporte a souhaité s’exprimer concernant sa situation personnelle et celle du club. Celui qui a lancé sa campagne pour la présidence de la FFR ne veut pas pour autant laisser tomber son club. «Mourad (Boudjellal) voulait que Fabien (Galthié) vienne le lundi et le mardi quand je ne serai pas la. Mais c’est trop problématique. J ai donc dit a mes joueurs que moi je modifierai mon planning de campagne. Je serai présent tout le temps sauf le mardi après midi. Ma priorité ce sont mes joueurs et mon club. J’ai senti dans le regard de mes joueurs qu’il y avait une attente et j ai voulu y répondre.»

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?