Le championnat : de Villeneuve à Toulouse

  • Le championnat : de Villeneuve à Toulouse
    Le championnat : de Villeneuve à Toulouse
Publié le , mis à jour

Le week-end prochain, c’est l’ouverture du championnat élite. Une épreuve dont la première édition remonte à 1934. Retraçons l’histoire de cette compétition dont on disputera en cette année 2016 la soixante-dix-huitième édition

La naissance de la fédération française de rugby à XIII a été officiellement actée le 6 avril 1934 à l’initiative de Jean Galia et de François Cadoret qui fut le premier président du mouvement treiziste. Quelques mois après est mise en place le premier championnat de l’histoire qui a eu la particularité d’officialiser le champion national après une phase de classement. Ce premier titre fut attribué à Villeneuve-sur-Lot qui a devancé Bordeaux au classement.

Le classement officiel fut le suivant : 1 Villeneuve – sur-Lot 49 points, 2 Bordeaux 42 points, 3 ex æquo Lyon- Villeurbanne et Roanne 40 points ; 5 Pau 34 points, 6 XIII catalan 33 points, 7 Albi 26 points, 8 Paris 25 points, 9 Côte basque 21 points, 10 Béziers 15 pts.

1936 : le XIII catalan vainqueur de la première finale

Villeneuve est certes le premier champion de France. Or, le premier vainqueur d’une finale, c’est le XIII catalan vainqueur de Bordeaux 25 à 14 au stade Suzon de Bordeaux. Une rencontre qui a eu la particularité d’avoir été dirigée par un arbitre anglais : Monsieur Dobson de Featherstone.

78 éditions

De 1934 à 2016, ça sera la soixante-dix- huitième édition de l’histoire. Il est à souligner que le titre n’a pas été attribué en 1941 à 1944 suite au décret du gouvernement des Sports de Vichy qui a voté le 19 décembre 1941 l’abolition du rugby à XIII sur le territoire national.

La compétition reprend sous l’appellation jeu à XIII en 1945. Cette année-là, le titre est revenu à Carcassonne vainqueur de Toulouse 13 à 12 à Perpignan. Le 17 mai 1981 à Toulouse, la finale entre Villeneuve-et le XIII catalan est interrompue après moins de quatre minutes de jeu après une bagarre générale. La fédération décida de ne pas attribuer le titre.

16 champions de France depuis 1934

Depuis 1934, seize équipes ont été sacrées. Voilà tous les lauréats de l’épreuve avec leur nombre de titres.

11 titres. XIII catalan (1936, 1940, 1957, 1969, 1979, 1982, 1983, 1984, 1985, 1987, 1994),

Carcassonne (1945, 1946, 1950, 1952, 1953, 1966, 1967, 1972, 1976, 1992, 2012).

9 titres. Villeneuve-sur-Lot (1935, 1959, 1964, 1980, 1996, 1999, 2001, 2002, 2003).

7 titres. Lézignan (1961, 1963, 1978, 2008, 2009, 2010, 2011).

6 titres. Saint-Estève (1971, 1989, 1990, 1993, 1997, 1998), Toulouse (1965, 1973, 1975, 2000, 2014, 2015).

5 titres- Albi (1938, 1956, 1958, 1962, 1977).

4 titres. Roanne (1939, 1947, 1948, 1960), Pia (1995, 2006, 2007, 2013), Saint-Gaudens (1970, 1974, 1991, 2004).

2 titres. Bordeaux (1937, 1954), Lyon (1951, 1955), Le Pontet (1986, 1988).

1 titre. Limoux (1968), Marseille (1949), Union treiziste catalane (2005).

2016 - Neuf équipes engagées

Cette édition 2016 accueille neuf équipes : Albi, Avignon, Carcassonne, Limoux, Lézignan, Palau, Saint-Estève-XIII catalan, Villeneuve-sur-Lot, Toulouse Olympique Broncos vont tenter de succéder au Toulouse Olympique l’actuel tenant du trophée. Une formation toulousaine qui la saison prochaine va participer au championnat de League One anglaise. C’est son équipe réserve, celle du Toulouse Olympique Broncos qui évoluera cette année au plus haut niveau.

Ce championnat va se disputer en deux phases qualificatives. La première du (12 septembre au 13 février) va classer les équipes de 1 à 9.

La seconde (Du 27 février au 10 avril) va déboucher sur des poules de trois. Les clubs classés de 1 à 3 vont évoluer dans la poule A et vont tenter d’arracher une qualification directe pour les demi-finales. Les clubs classés de 4 à 6 évolueront dans la poule B et viseront une qualification pour les quarts de finale ou un barrage à domicile pour les deux moins bien classés.

Les clubs classés de 7 à 9 se verront offrir pour les deux premiers un barrage à l’extérieur. Le dernier est éliminé.

Les dates de la phase éliminatoire. Les barrages d’accès aux quarts de finale se disputeront le 23 et 24 avril sur la pelouse de l’équipe la mieux classée.

Les quarts de finale : le 30 avril et 1er mai sur le terrain de l’équipe la mieux classée.

Les demi-finales : le 7 et 8 sur terrain neutre à désigner.

La finale : le 21 ou 22 mai.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?