Veillée d’armes pour les Bleus

  • Veillée d’armes pour les Bleus
    Veillée d’armes pour les Bleus
Publié le , mis à jour

C’est en bout de piste de l’aéroport d’Heathrow que le XV de France passe ses dernières heures avant d’affronter, demain, l’Italie pour débuter le Mondial. Bastareaud y a fêté ses 27 ans au milieu des Bleus, concentrés leurs débuts. Mais une partie du groupe avait la tête ailleurs... déjà tournée vers la Roumanie, adversaire des «coiffeurs», mercredi soir. Reportage.

Gâteau d’anniversaire pour Bastareaud, entraînement rugby le matin pour les «coiffeurs», galop d’équipe pour les 23 Bleus sélectionnés de France – Italie, et soirée passée tous ensemble à regarder le match d’ouverture dans la salle de vie de leur hôtel. Tel a été le large programme des Bleus pour leur dernière journée avant d’entrer dans l’arène, ce samedi à Twickenham.

Depuis jeudi, le quinze de France a en effet pris ses quartiers au Marriott Heathrow Windsor, établissement moderne et spacieux mais sans aucun charme, situé en bout des pistes du principal aéroport de la capitale de Londres. Un choix justifié par le staff, désireux d’éviter la circulation automobile pour le moins dense aux environs de Croydon. Les Bleus seront ainsi presqu’à domicile puisque leur hôtel est localisé à un gros quart d’heure de Twickenham (le fameux « Home of England Rugby») où ils doivent affronter les Italiens.

Jeudi soir, à la fin du dîner, Mathieu Bastareaud a pu prendre quelques libertés avec son régime alimentaire. Pour ses 27 ans, le centre toulonnais a eu le droit à un gâteau d’anniversaire typiquement britannique partagé avec ses partenaires. Une recette qui, visiblement, n’a pas fait le bonheur de tout le monde. «Je n’y ai pas trop touché, car je n’aime pas quand il y a trop de crème dessus », affirmait ainsi son capitaine Thierry Dusautoir, ce vendredi en fin d’après-midi.

Le matin même, pendant que les 23 joueurs concernés par la préparation de France – Italie bénéficiaient d’une grasse matinée, les 8 autres joueurs non retenus (Szarzewski, Atonio, Ouedraogo, Nyanga, Kockott, Guitoune, Dulin et même Fofana) ont eu droit à une vraie séance d’entraînement sur l’un des terrains de la Brunel University. Il n’était pas question du sélectionneur italien, mais ces huit-là avaient déjà basculé dans la préparation du prochain match, à jouer mercredi contre la Roumanie. Assurés d’être titulaire, ils ont profité d’une première session vidéo sur la sélection des Carpates, adversaire qui ne devrait pas leur poser trop de problèmes.

Pour les autres, un petit galop d’équipe était programmé en fin d’après-midi. Tous avaient ensuite rendez-vous sur les coups de 20 heures, pour le dîner programmé devant la télévision, avec la retransmission de la cérémonie d’ouverture et du match Angleterre-Fidji. «Depuis la très belle cérémonie d’accueil de lundi soir, on sent que les joueurs piaffent d’impatience d’en découdre. Après nous être surentraînés à Marcoussis la semaine passée, nous avons basculé sur une phase d’attente, avec des entraînements courts pour favoriser la fraîcheur physique. Nous sommes prêts », concluait un Yannick Bru, calme, mais déterminé.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?