Aurillac impressionne, Montauban coule

  • Aurillac impressionne, Montauban coule
    Aurillac impressionne, Montauban coule
Publié le , mis à jour

Aurillac marche sur l’eau en ce début de saison. Les Cantalous ont disposé de Montauban, avec le bonus offensif en prime, au terme d’un match parfaitement maîtrisé. Ils envoient un message fort aux autres équipes et passeront la trêve en tête du Pro D2.

Montauban — Aurillac 5-31

Par David Bourniquel

résumé

Montauban y a cru. Mais le rêve est passé, balayé par une très belle équipe d’Aurillac a qui tout réussit en ce début de saison. Le temps pour Richard Haddon de lancer idéalement le match pour Montauban, en inscrivant dès la 8e minute son premier essai sous les couleurs vert et noir. Las, cette belle entame n’était qu’un feu paille. Un écran de fumée qui n’allait pas tarder à se dissiper, soufflé par la puissance de feu des Aurillacois. Les hommes de Jeremy Davidson impressionnent en ce début de saison et ce n’est pas leur prestation de ce vendredi soir qui va ternir leur bilan parfait. Chacune de leurs incursion dans le camp montalbanais se soldait par un essai, ou peu s’en faut. Valentin, Lilomaiava, Briatte en première période puis Valentin au terme d’un superbe mouvement après la pause, pointait en-but et permettait à Aurillac de construire une victoire qui ne souffrait d’aucune contestation. Supérieurs dans tous les domaines, de la mêlée à la touche, du système défensif très en place à l’animation des trois-quarts fulgurants, les Cantalous signaient une victoire qui fera date dans l’histoire de ce championnat. Leur (belle) aventure est en route.

le tournant du match

L’essai de Maxime Petitjean. Ou l’art de ne pas douter. Peu en réussite au pied (il venait de rater une pénalité et une transformation, chose rare pour lui), Maxime Petitjean était à la conclusion de la première incursion aurillacoise dans le camp tarn-et-garonnais. Par là même il égalisait, permettant à son équipe de ne pas gamberger. Et de commencer à dérouler son rugby.

le plus bel essai

Le quatrième essai d’Aurillac, réalisation d’Albert Valentin. Les trois-quarts aurillacois, sur une attaque en première main, combinent à la perfection. Paul Boisset Maxime Petitjean redoublent pour décaler l’ailier Albert Valentin qui se défait du dernier défenseur pour plonger en coin. Superbe et important, cet essai offre le bonus offensif aux Cantalous.

l’homme du match

Paul Boisset. Hyper actif, le demi de mêlée au gabarit de poche a parfaitement géré le match. Parfait dépositaire du jeu de son équipe, il a su impulser le tempo au jeu de sa formation. Tantôt prompt à attaquer, tantôt plus gestionnaire, il a surtout su peser sur l’arbitrage, faisant montre de toute son expérience. Un demi de mêlée à la fois filou et efficace.

La fiche technique

A Montauban – Vendredi 19h15 – 5 500 spectateurs.

Arbitre : M. Castaignède (Côte d’Argent).

Évolution du score : 5-0, 5-5, 5-12, 5-19 (MT) ; 5-24, 5-31.

Aurillac : 5E Petitjean (19e), Lilomaiava (24e), Briatte (38e), Valentin (58e), de pénalité (78e) ; 3T (24e, 37e, 78e) Petitjean.

Cartons jaunes : Maninoa (46e, brutalité), Nouhaillaguet (65e, antijeu).

Montauban : 1E Haddon (8e) ;

Cartons jaunes : Gibouin (37e, protestations), Tussac (56e, faute technique).

Montauban : 15. Lo. Tolot ; 14. Ascarat, 13. Tupuola, 12. Mangione (22. Chaput 60e), 11. Ruel-Gallay ; 10. Lescalmel (21. Fortunel 70e), 9. Byrnes ; 7. Vaotoa (19. Venter 48e), 8. Haddon, 6. Gibouin ; 5. Sergueev (20. Munoz 73e), 4. Esclauze (cap.) (23. Philippart 63e – 68e) ; 18. Pinet 68e) ; 3. Tussac (23. Philippart 68e), 2. Bourgeois (16. Rochier 54e), 1. Agnesi (17. Tekassala mt).

Aurillac : 15. McPhee (22. Renaud 74e) ; 14. Valentin (21. Luatua 68e), 13. Lilomaiava, 12. Cassan, 11. Gaston ; 10. Petitjean, 9. Boisset (20. Nanette 78e) ; 7. Maninoa, 8. Nouhaillaguet, 6. Maituku (18. Vialle 54e) ; 5. Granouillet (19. Briatte 3e), 4. Hézard ; 3. Alves (23. Taukeiaho 46e), 2. Catanzano (16. A. Pelissié 51e), 1. Fabro (17. Escur 23e-27e ; 57e).

LES MEILLEURS

A Aurillac, Boisset, McPhee, Petitjean, Briatte ; à Montauban, Lo. Tolot, Haddon.

LES BUTEURS

Petitjean : 2T/4, 0P/1, 0DG/1. Lescalmel : 0T/1.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?