Le premier match porte (presque) toujours bonheur aux Bleus

  • Le premier match porte (presque) toujours bonheur aux Bleus
    Le premier match porte (presque) toujours bonheur aux Bleus
Publié le , mis à jour

A quelques heures de l’entrée en lice du XV de France à la Coupe du monde, il est temps de faire un point sur les premiers matchs de chaque Mondial. Et le bilan est plutôt positif pour les Français, contrairement à leurs adversaires de ce jour.

Depuis 1987, sept Coupe du monde ont été organisées. Si la France n’a jamais remporté le trophée tant désiré, elle a pourtant presque toujours réalisé une bonne entame dans la compétition. Le bilan des Bleus est de cinq victoires, un match nul et une défaite. Les Italiens, eux, ne peuvent pas se vanter d’un tel ratio. En effet, les joueurs de la Squadra ne se sont imposés qu’une fois sur sept. Il faut dire que leurs adversaires étaient des opposants particulièrement puissants.

23 mai 1987 – France 20-20 Ecosse

Premier match de la France dans l’histoire de la Coupe du monde. C’est face à l’Écosse que les hommes de Jacques Fouroux débutent la compétition. Dans un stade de Christchurch quasiment vide, les Français se font surprendre d’entrée de jeu par un essai de White. La première période est à l’avantage des Écossais, qui est à cette époque l’une des meilleures équipes européennes. La seconde période est à l’avantage de la France qui inscrit trois essais par Sela, Berbizier et Blanco à une minute de la fin du match. Pour son entrée dans la compétition, le XV de France se contente d’un match nul (20-20).

De leur côté, les Italiens affrontent les Néo-Zélandais en match d’ouverture. Les Transalpins subissent un revers important puisqu’ils s’inclinent sur le score de 70 à 7.

4 octobre 1991 – France 30-3 Roumanie

En stade de la Méditerranée de Béziers, les Bleus réalisent une très bonne prestation face à la Roumanie. Longtemps, les Bleus ont semblé être seuls sur le terrain. Il aura fallu attendre la 54e minute pour voir la Roumanie inscrire ses seuls trois points. Avec quatre essais de Saint-André, Roumat, Lafond et un de pénalité, les joueurs de Pierre Berbizier ont parfaitement lancé ce Mondial.

L’Italie aussi réalise un très bon premier match. Face aux Etats-Unis, les Transalpins s’imposent assez largement 30-9. Ce sera d’ailleurs leur seule victoire dans ce Mondial.

26 mai 1995 – France 30-18 Tonga

À Pretoria, le capitaine Philippe Saint-André et ses coéquipiers inscrivent quatre essais face aux Tonguiens dont un doublé de Thierry Lacroix. Avec un seul essai encaissé, les Bleus terminent ce match à 30-18 et lance une très bonne Coupe du monde en demi-finale face au futur vainqueurs : les Sud-Africains.

L’Italie, elle, subit un très gros revers face aux Samoas. Cette première défaite (42-18) sera suivie par une nouvelle défaite face aux Anglais puis une victoire lors du dernier match de poule contre les Pumas argentins.

2 octobre 1999 – France 33-20 Canada

Pour ce premier match, les Bleus retrouvent une nouvelle fois le Stade de la Méditerranée de Béziers mais pour y affronter, cette fois, les Canadiens. Pendant cette rencontre, les lignes arrière sont mises à l’honneur avec trois essais inscrits sur les quatre réalisations françaises. Stéphane Glas, Xavier Garbajosa et Emile N’Tamack. C’est Olivier Magne qui est à la conclusion du deuxième essai tricolore.

Du côté de la Squadra Azzura, face aux Anglais difficile de faire bonne figure. A cette époque Jonny Wilkinson apparaît aux yeux du monde comme la future star du XV de la Rose et participe à la victoire de son équipe (67-7).

11 octobre 2003 – France 61-18 Fidji

C’est le plus gros écart que la France ait connu pour un match d’entrée en Coupe du monde. Face aux Fidjiens, Yannick Jauzion marque à trois reprises et Christophe Dominici inscrit un doublé. Les deux hommes participent grandement à cette large victoire couronnée de sept essais contre deux pour les Fidjiens. C’est le premier match d’une phase de poule largement dominé par les Bleus qui écrasent tous leurs adversaires.

Les Italiens, eux, retrouvent les All Blacks après le match d’ouverture de 1987. Le score est quasiment le même à la seule différence que cette fois-ci les Bleu et Blanc inscrivent un essai (70-7).

7 septembre 2007 – France 12-17 Argentine

C’est là le seul faux pas des Français en ouverture de Mondial. Et il intervient au pire moment car les Bleus jouent à domicile dans ce qui est leur Coupe du monde. Mais le match tourne vite en faveur des Argentins. À cause de trop nombreuses fautes et imprécisions, les Bleus se font dominer surtout en première période. Ils s’inclinent logiquement face aux Pumas. Quelques semaines plus tard, c’est à nouveau face aux Argentins que le XV de France s’incline dans le match de la troisième place.

Une fois de plus, l’Italie souffre pour son premier match. Sergio Parisse et ses coéquipiers retrouvent la Nouvelle-Zélande et s’inclinent à nouveau largement (76-14).

10 septembre 2011 – France 47-21 Japon

Contrairement à ce que peut laisser penser le score, ce match n’a pas été une formalité pour les Français. Bousculés par les Japonais et surtout par James Arlidge, auteur de la totalité des points nippons, les Français ont finalement réussi à s’imposer grâce à essais marqués par six joueurs français différents. Une bonne entame dans une Coupe du monde qui se terminera en finale face aux All Blacks le 23 octobre.

Une fois de plus, les Italiens n’ont pas été gâtés. Pour sa première confrontation dans ce Mondial, la Squadra Azzura affronte l’Australie. Sans grande surprise, les Wallabies s’imposent assez largement sur le score de 32 à 6.

Le bilan semble mettre les Français favoris de la rencontre France-Italie de ce samedi soir. Malgré tout, il est bon de constater que les Bleus n’ont jamais rencontré de nation majeure lors de leur premier match, sauf en 2007 et c’est d’ailleurs la seule défaite qu’ils ont connue. À l’inverse, les Italiens n’ont affronté presque que des cadors (Angleterre, Australie et Nouvelle-Zélande). J.E

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?