Les Géorgiens démarrent bien !

  • Les Géorgiens démarrent bien !
    Les Géorgiens démarrent bien !
Publié le , mis à jour

Les coéquipiers de Mamuka Gorgodze ont reussi l’exploit de battre des Tonguiens qu’ils craignaient sur les extérieurs. Mais ils ont réussi à les étouffer et à remporter ce match qui peut leur permettre de viser la deuxième place de ce groupe C.

Le résumé

Dans le stade typiquement anglais de Gloucester, les Tonguiens partaient favoris face aux Géorgiens. Si en effet on anticipait un réel duel devant, la vitesse des trois-quarts tonguiens semblait être un réel avantage pour les Tonguiens. Mais il n’en a rien été tout au long du match, les Géorgiens jouant un jeu restrictif mais parfaitement adapté. Les protégés de Milton Haig ont tout d’abord pris le dessus en mêlée, et dans le jeu au sol leur permettant d’inscrire le premier essai de la partie à la 27e minute. Les joueurs du Pacifique connaissant dans le même temps toutes les peines du monde pour capter leurs ballons en touche. À la mi-temps ce sont les Géorgiens qui virent en tête 10 – 3. Ils ont su contenir des Tonguiens, qui ont développé un jeu trop direct ne leur permettant que trop rarement de franchir le rideau défensif géorgien. Entraînant un trop grand nombre de ballons tombés et de ballons rendus au pied. C’est d’ailleurs suite à un ballon de relance à la 56e minute, que les coéquipiers de Mamuka Gorgodze ont inscrit leur deuxième essai, les gratifiant d’un avantage de 14 points (17 – 3). À la 64e minute on croyait que les hommes de Mana Otai, allaient enfin marquer leur premier essai mais Piutau échappa le ballon dans l’en-but. Les Tonguiens se sont également montrés trop indisciplinés pour pouvoir remporter le match. C’est toutefois, les Géorgiens qui ont fini le match à 14 suite au carton reçu par l’arrière Kvirikashvili pour fautes répétées. Double peine puisqu’ils venaient d’encaisser un essai à la 71e minute inscrit par l’ailier Vainikolo. Les Tonguiens pouvaient donc espérer remporter le match ou au moins faire match nul dans les dernières minutes. Cependant, les Géorgiens s’appuyant sur une mêlée toujours aussi conquérante et une défense héroïque et solidaire avec pas moins de 236 plaquages dans la rencontre et un ratio de 93 % de plaquages réussis, ont réussi à tenir ce résultat et à réaliser leur exploit !

Le tournant du match

Le deuxième essai géorgien inscrit par le troisième ligne géorgien, Giorgi Tkhilaishvili à la 56e minute, a donné un avantage suffisant pour permettre aux Lelos de remporter le troisième match de leur histoire en Coupe du monde. S’il a été parsemé par quelques scories, avec des ballons cafouillés au sol, on a pu admirer les qualités de relance de l’arrière géorgien, mais également l’adresse balle en mains des Géorgiens qui ont su faire vivre le ballon et faire rebondir le jeu de droite à gauche. Après une relance de Kvirikashvili sur l’aile droite, qui retouve Nemsadze dans les 22 mètres tonguiens, le jeu rebondit et en deux passes la balle arrive sur l’aile gauche dans les mains de Kolelishvili. Le ballon est cafouillé au sol mais le troisième ligne, Tkhilaishvili ramasse le ballon, longe la ligne de touche, efface un dernier défenseur et franchit la ligne.

Le fait du match

L’essai refusé à Viliami Ma’afu, le troisième ligne centre tonguien, juste avant la mi-temps est sûrement le moment crucial du match. Il aurait effectivement pu permettre au Tonga de revenir à égalité à la mi-temps, malgré leur stérilité offensive. Malgré une combinaison astucieuse sur touche qui a trompé la défense géorgienne, Monsieur Owens, a considéré que la remise intérieure entre Latu et Ma’afu était en avant. Certains diront que ce fut sévère, d’autres, que l’arbitre a toujours raison.

L’homme du match

Le capitaine des Lelos, Mamuka Gorgodze a réellement été le leader de cette équipe. Guerrier infatigable, il a été au four et au moulin, plaqueur et gratteur précieux il a surtout inscrit le premier essai du match et de son équipe. Cela leur a permis de prendre confiance et d’asseoir petit à petit leur domination sur leurs adversaires du jour. On a retrouvé le Gorgodze que l’on connaissait. On aurait toutefois pu également souligner la performance de l’ensemble du pack géorgien et même des remplaçants en première ligne car c’est bien là que les protégés de Milton Haig ont fait la différence. M. L.

La fiche technique

À Gloucester – Kingsholm Stadium – samedi 13 h – 15 000 spectateurs.

Arbitre : M.Owens (GAL)

Évolution du score : 3 – 0, 3 – 3, 3 – 10 (MT), 3 – 17, 10 – 17.

Géorgie : 2E Gorgodze (27e), Tkhilaishvili, 2T Kvirikashvili, 1P Kvirikashvili (18e).

Carton jaune : Kvirikashvili (72e)

Tonga : 1E Vainikolo (71e), 1T Morath, 1P Morath (8e)

Géorgie : 15. Kvirikashvili 14. Mtchelidze 13. Cacharava 12. Sharikadze 11. Aptsiauri 10. Malaghuradze 9. Lobzhanidze (Begadze 78e) 7. Kolelishvili 8. Gorgodze (cap.) 6. Tkhilaishvili (Sutiashvili 65e) 5. Mikautadze (Datunashvili 63e) 4. Nemsadze 3. Zirakashvili (Chilachava 60e) 2. Bregvadze (Mamukashvili 60e) 1. Nariashvili (Asieshvili 60e).

Tonga : 15. Lilo 14. Veainu 13. Helu (Piukala 51e) 12. S. Piutau 11. Vainikolo 10. Morath 9. Takulua 8. Ma’afu 7. Latu (Ram 75e) 6. Kalamafoni 5. Mafi (T-Pole 59e) 4. Lokotui 3. Aulika (Puafisi 64e) 2. Taione (51e) 1. Mailau (N’Gauamo 51e).

Les Buteurs

Géorgie : Kvirikashvili 2T/2, 1P/3. Malaghuradze 0P/1. Tonga : Morath 1T/1, 1P/1.

Les Meilleurs

Pour la Géorgie : Nariashvili, Bregvadze, Zirashvili, Tkhilaishvili, Gorgodze, Lobzhanidze, Kvirikashvili ; Pour le Tonga : Latu, Ma’afu, Morath, Vainikolo, Lilo.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?