10 sur 10 pour les Écossais, premiers de la classe

  • 10 sur 10 pour les Écossais, premiers de la classe
    10 sur 10 pour les Écossais, premiers de la classe
Publié le , mis à jour

Malgré une première mi-temps durant laquelle les Écossais ont été dominés par les Américains, les protégés de Vern Cotter parviennent à s’imposer avec le bonus offensif (39 - 16). Ils s’emparent donc de la tête de cette poule B devant les Sud-Africains avec 10 points pris sur 10 possibles en deux journées.

Écosse — États-Unis 39-16

Par Mathias Lenzi et Justine Esteve

Résumé

Les Écossais se sont fait cueillir à froid dans cette partie. D’entrée de jeu, les hommes de Vern Cotter se sont fait pénaliser à deux reprises, permettant à l’ouvreur américain d’ouvrir le score dès la troisième minute grâce à son pied. Peu de temps après Stuart Hogg égalise mais l’Ecosse ne semble pas être au meilleur de sa forme. En effet, après un premier échec au pied, la défense du XV du chardon fini par exploser sous l’impact des avants états-uniens. C’est d’ailleurs un pilier, Titi Lamositele qui aplati ce premier essai. Cette action va réveiller les Écossais qui vont mettre plus d’intention dans leurs actions mais avec toujours aussi peu de réalisme. Ils ne scorent pas et ratent même un deuxième coup de pied. À la pause, ils sont menés de sept points. Au retour des vestiaires, Dickinson et Nel font leur entrée en première ligne et cela se voit ! D’ailleurs, c’est toute l’équipe écossaise qui semble avoir changée pendant la pause. En effet, en l’espace de 11 minutes, les hommes de Vern Cotter marquent trois essais par Visser, Maitland et enfin Nel et s’envolent au score. Dès lors, la machine écossaise est en route et les Américains ne peuvent plus rien face à elle. Malgré quelques belles actions, ces derniers n’inscrivent que trois points en deuxième période contre 33 pour le XV du chardon. Une fois le bonus offensif acquis, les Écossais n’arrêtent pas de jouer pour autant et enfoncent même le clou à la dernière minute en aplatissant un dernier essai par Weir.

Le tournant du match

Très chahutés en première période notamment sur les mêlés, le staff écossais a fait rentrer du sang neuf en première ligne. L’entrée de Willem Nel et d’Alastair Dickinson ont véritablement apporté du positif à ce pack s’est considérablement repris en deuxième période. D’ailleurs Nel confirmera sa bonne entrée par un essai, le troisième.

L’essai du match

A la 42e minute, alors que les deux équipes reviennent à peine de la pause, Tim Visser inscrit le premier essai pour son équipe. L’ailier sonne ainsi la charge dans la défense américaine qui va souffrir pendant toute la seconde période.

L’homme du match

Même si tous les Ecossais ont été bons en deuxième période (et très moyens lors de la première), celui qui se démarque c’est l’arrière Stuart Hogg. Présent sur de nombreuses phases de jeu, il est le passeur décisif sur l’essai de Tim Visser. Auteur d’un 50 % au pied, il a tout de même apporté trois points à son équipe au moment où elle allait le plus mal.

La fiche technique

À Leeds — Dimanche à 15 h 30 – 33 521 spectateurs

Arbitre : M. Pollock (NZL)

Évolution du score : 0- 3, 3 – 3, 6 – 3, 6 – 10, 6 – 13 (MT), 11 – 13, 18 – 13, 18 – 16, 25 – 16, 32 – 16, 39 – 16.

Écosse : 5E Visser (42e) Maitland (47e), Nel (54e), Scott (65e), Weir (79e), 4T (48e) Russell, (55e, 66e, 80e) Laidlaw, 2P (7e) Hogg, (16e) Russell

États-Unis : 1E Lamositele (21e), 1T (22e) MacGinty, 3P (3e, 40e+2, 51e) MacGinty.

Écosse : 15. Hogg ; 14. Maitland, 13. M. Bennett, 12. Horne (23. Scott 56e), 11. Visser ; 10. F. Russell (22. Weir 60e), 9. Pyrgos (cap.) (21. Laidlaw 52e) ; 7. R. Wilson (20. F. Brown 46e), 8. J. Strauss, 6. Strokosch ; 5. Gilchrist (19. Swinson 18e), 4. R. Gray 3. J. Welsh (18. Nel 40e), 2. Ford (16. Bryce 78e), 1. R. Grant (17. A Dickinson 40e)

États-Unis : 15. Wyles (cap.) ; 14. Ngwenya, 13. Kelly, 12. Palamo, 11. Scully (23. Niua 59e) ; 10. MacGinty, 9. Petri (22. Suniula 49e) ; 7. Durutalo (20. Quill 59e), 8. Manoa, 6. McFarland ; 5. Peterson (21. Barrett 49e), 4. H. Smith (19. Dolan 43e) ; 3. Lamositele (18. Baumann), 2. Thiel (16. Fenoglio), 1. Fry (17. Kilifi 66e)

LES BUTEURS

Hogg 1P/2, Russell 1T/2, 1P/2, Laidlaw 3T/3 ; MacGinty 1T/1, 3P/3.

LES MEILLEURS

Écosse : Dickinson, Nel, R. Gray, J. Strauss, Strokosch, Bennett, Hogg, Scott, Laidlaw États-Unis : Lamositele, Manoa, McFarland, MacGinty, Kelly, Wyles.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?