Canada - France 1994 : victoire historique !

  • Canada - France 1994 :  victoire historique !
    Canada - France 1994 : victoire historique !
Publié le , mis à jour

Le 4 juin 1994 la France s’incline face au Canada 18-16 à Otawa, une première. Un exploit jamais renouvelé consacrant une génération canadienne dorée composée de joueurs comme Rees, Charron ou Gordon.

Décidément cette génération canadienne des années 90 est surprenante ! Après le pays de Galles à Cardiff, le Canada s’offre dans la même saison la France des Ntamack, Saint-André et Benazzi, un énorme coup de tonnerre… D’autant plus que les Canadiens ont joué à quatorze pendant 50 minutes. Ces deux performances qui feront dire au capitaine et demi d’ouverture Gareth Rees : « Si nous avions la possibilité de jouer le V Nations, nous le gagnerions ! » Un discours ambitieux à la suite d’un match que les Bleus entraînés par Pierre Berbizier et commandés depuis peu par Philippe Saint-André auront passé sur le reculoir…

Un cadre champêtre

Le match se déroule dans un cadre carrément champêtre. Moins de 4000 spectateurs se réunissent à 40 km d’Otawa. Un stade planté au beau milieu des champs, perdu en rase campagne. Le Midi Olympique de l’époque jugeait même ces infrastructures comme « indignes du niveau international. » On verra même l’arrière Jean-Luc Sadourny courir dans un champ fraîchement labouré derrière l’en-but pour récupérer un ballon. Thierry Lacroix aurait pu arracher la victoire en réussissant sa dernière pénalité, mais cette défaite est avant tout celle d’un groupe. Les Canadiens avancent sur chaque conquête, les leurs comme les françaises. Ballon en main le Canada progresse également, certes sans véritable génie mais de manière organisée et avec bien plus d’envie que le XV tricolore. Même lorsqu’ils furent réduits à quatorze, dés la 30e minute après l’explusion du pilier Cardinal, les Canadiens continuent d’avancer… Il faut quand même reconnaître que les hommes du grand nord blanc n’auront jamais véritablement été en position de marquer un essai. Le buteur Rees marque l’intégralité des points. Cinq pénalités plus un drop.

Sella expulsé

Quelle meilleure symbolique de la tension dans les rangs tricolores que le carton rouge de Philippe Sella ? Le seul et unique de sa carrière, pour sa quatre vingt dix neuvième sélection. Le trois quart centre se sera fait remarquer par deux fois. Un premier accrochage d’abord, avec Rees qui voulait rapidement jouer un renvoi aux 22. Il va ensuite être la victime d’une fourchette du talonneur Svoboda à laquelle il répond par un geste brusque. L’arbitre sud-afrciain M. Rogers voit un coup de poing et expulse le français sous la pression d’un public déchaîné qui hurle : « Off ! off !. Le lendemain devant la commission de discipline Sella accompagné de Guy Laporte convaincront le jury qu’il n’en était rien et le joueur ne sera pas suspendu. Mais la FFR ne comptabilisera pas officiellement ce match pour ne pas entâcher le bilan de Philippe Sella, hommage à un grand serviteur. Le XV de France repart du Canada la tête pleine de doute. Un exploit canadien d’autant plus significatif que les bleus battront les All Blacks chez eux à la fin de ce même mois de juin 1994. Un doublé extraordinaire qui aura eu besoin d’un aiguillon un peu insolite au milieu d’une campagne perdue, sur une terre où bien peu d’habitants savaient ce qu’était le rugby. P.-O. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?