Quels Français ont le plus porté le ballon ?

  • Quels Français ont le plus porté le ballon ?
    Quels Français ont le plus porté le ballon ?
Publié le , mis à jour

Les avis changent, se partagent ou non et finalement une sorte de subjectivité transpire des analyses faites par quiconque, contrairement aux chiffres qui, eux, ne mentent jamais. Alors pour savoir quels sont les Français ayant parcouru le plus de mètres ballon en mains, rien de tel que de cumuler les statistiques des trois rencontres. Et le moins qu’on puisse dire c’est que les « titulaires » de Philippe Saint-André ont généralement été les plus efficaces ballon en mains.

On constate à la lecture du tableau que Scott Spedding est le français ayant parcouru le plus de mètres ballon en mains, devançant ainsi son concurrent direct au poste d’arrière : Brice Dulin. À sa décharge, le Racingmen n’a, sur deux rencontres, pas évolué au même poste. En tant qu’arrière il avait baladé le ballon sur 119 mètres (record du XV de France sur une rencontre) contre 51 petits mètres sur l’aile face au Canada.

 

Sur les ailes c’est le dernier arrivant Rémy Grosso qui impressionne le plus. Alors qu’il n’a disputé qu’une rencontre, le Castrais a déjà parcouru près de deux fois plus de mètres que Sofiane Guitoune et se rapproche de Noa Nakaitaci qui a joué une rencontre de plus. Une statistique surprenante, sachant que Rémy Grosso s’était montré plutôt discret (avant son essai à la 74e) face au Canada.

Au centre ce n’est pas forcément une surprise mais Wesley Fofana devance la concurrence. Le Clermontois, qui a régulièrement évolué à l’aile avec le XV de France, s’est par ailleurs montré tranchant contre la Roumanie et le Canada, lui qui revenait de blessure et avait loupé le match d’ouverture face à l’Italie.

Chez les numéros 8, le titulaire Louis Picamoles a porté le ballon plus longuement que son concurrent, même si Damien Chouly a disputé deux rencontres sur l’aile de la troisième ligne, poste où, de part son placement, le joueur est moins amené à couvrir le troisième rideau et donc à relancer ballon en mains.

Pour le cinq de devants une comparaison sur le « nombre de mètres parcourus ballons en main » ne serait pas forcément pertinente étant donné que c’est bien plus souvent le « travail de l’ombre » qui est récompensé (même si Pascal Papé, Guilhem Guirado et Rabah Slimani ont inscrit trois des cinq essais français contre le Canada).

S’il est primordial de prendre du recul sur les chiffres purs et durs (en considérant notamment les postes, le temps de jeu ou encore l’adversaire direct) les statistiques de mètres parcourus avec le ballon depuis le début de la Coupe du monde donnent raison au staff du XV de France, puisque presque chacun des titulaires domine le classement à son poste. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?