L’Australie enterre les derniers espoirs anglais

  • L’Australie enterre les derniers espoirs anglais
    L’Australie enterre les derniers espoirs anglais
Publié le , mis à jour

Après la parole place aux actes ! L’Angleterre jouait son avenir dans la compétition à Twickenham. L’Australie s’impose finalement 33 – 13. La poule de la mort voit disparaître le pays hôte de la course à la qualification pour les quarts. Une première.

Résumé

Comme ils l’avaient annoncé les Australiens se sont solidifiés en mêlée. Ils font au moins jeu égal avec le pack anglais, avancent sur les ballons portés et défie les avants anglais. En revanche l’Angleterre semble hagarde … En première période ils n’apportent aucune réponse au défi australien. Suite à une nouvelle longue séquence de jeu australienne, les Anglais sont pris de vitesse. Une passe après contact de Kepu permet à Foley d’aller ouvrir le score après un ultime crochet intérieur. (20e) Le deuxième essai est somptueux dans la gestuelle et le timing.

A cinq minutes de la pause, Genia, côté gauche semble hésitant, il porter son ballon vers la gauche avant de renverser subitement le jeu sur Foley qui accélère à droite, trouve K Beale dans l’intervalle intérieur. Ce dernier ressert Foley après avoir fixé Mike Brown. L’ouvreur australien va tranquillement inscrire son doublé. 17 — 3 à la pause, l’Angleterre est au pied du mur.

Twickenham va reprendre espoir a la 57e, une accélération supersonique de Watson entre Beale et Folau excusés du peu, et l’ailier inscrit un essai qui se veut libérateur. Une pénalité généreusement accordée plus tard, les Anglais se retrouvent à porté d’essai. 13 – 20 à vingt minutes de la fin. Dix minutes plus tard, le tournant de la rencontre voit sortir Owen Farrell sur carton. Ultime humiliation, les avants australiens récupèrent des pénalités en mettant aux supplices leurs homologues anglais. Foley ne voulant pas être le seul à briller écarte un dernier ballon jusqu’à Ashley-Cooper. Ce dernier fixe Mike Brown et glisse le ballon à Matt Giteau tout heureux d’aplatir.

Homme du match

Bernard Foley aura marqué vingt huit points pour son équipe. Deux essais, 100 % de réussite au pied et une service trois étoiles sur le dernier essai. Sans compter le perpétuel danger qu’il a représenté dans la vision de jeu, capable d’attaquer la ligne ou de créer des décalages par des combinaisons ou des passes sautées toujours bien senties.

Le tournant

70ème minute. Sur une action australienne, Farrell plaque Giteau sans ballon et Burgess plaque Hooper à l’épaule. Une action méritant probablement un double carton. L’arbitre Romain Poite prend la décision d’exclure Farrell. Sur la pénalité suivante, Foley ajoute trois points sous les sifflets de Twickenahm. 23-13, l’issue du match ne fait plus de doute.

la stat’

L’Angleterre est la première nation hôte à être éliminée de la Coupe du monde sans atteindre la phase à élimination directe.

P-O.C

La fiche technique

À Twickenham – Samedi 21h — 80010 spectateurs

Arbitre : Romain Poite

Évolution du score : 0-3/3-3/3-10/3-17 (MT) 3-20/10-20/13-20/13-23/13-26/13-33

Angleterre : 1E (Watson 57e) T (Farrell 58e) 2P (Farrell 13e, 65e)

Australie : 4P (Foley 8e, 50e, 72e, 76e) 3E (Foley 20e, 35e, Giteau 79e) 3T (Foley 21e, 36e, 80e)

Angleterre : 15.Brown ; 14.Watson, 13.Joseph, 12.Barritt (23. Burgess 65e), 11.May (22. Ford 40e), 10.Farrell (), 9.B Youngs (21. Wigglesworth 49e) ; 7. Robshaw (cap), 8.Morgan (20. Easter 58e), 6.Wood ; 5. Parling () 4. Launchburry (19. Kruis 68e), 3.Cole (18.Brookes 54e), 2.T Youngs (16.Weber 61e), 1.Marler (17. M. Vunipola 49e).

Australie : 15. Folau (22. Toomua 65e), 14.Ashley-Cooper, 13.Kuridrani, 12.Giteau, 11.Horne (23.Beale 10e), 10. Foley, 9.Genia (21.Phipps 61e), 8.Pocock, 7.Hooper, 6.Fardy, 5.Simmons (19.Mumm 65e), 4.Douglas (20.McCalman 76e), 3.Kepu (18.Holmes 56e), 2.Moore (cap) (16.Polota-Nau 65e), 1.Sio (17.Slipper 56e)

Les buteurs

Angleterre : Farrell 2/3P 1/1T

Australie : Foley 4/4P 3/3T

Les meilleurs

Angleterre : T. Youngs, Brown, Launchburry

Australie : Foley, Giteau, Hooper, Pocock, Kepu

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?