Quel ailier pour l’Irlande ?

  • Quel ailier pour l’Irlande ?
    Quel ailier pour l’Irlande ?
Publié le , mis à jour

Ils sont trois candidats - Brice Dulin, Sofiane Guitoune et Rémy Grosso - à se disputer la dernière place disponible à l’aile pour affronter l’Irlande dimanche, à Cardiff. Explications.

Depuis plusieurs jours, Philippe Saint-André n’en faisait pas mystère. Contre le Canada, le sélectionneur avait choisi de redonner du temps de jeu à son équipe type pour lui offrir du rythme avant la finale du groupe, dimanche soir face à l’Irlande. Il n’y a donc peu, voire pas, d’incertitudes pour la composition du XV de départ de l’équipe de France qui sera aligné, lequel sera annoncé vendredi. Si Sébastien Tillous-Borde, sous la menace de Morgan Parra, devrait bien conserver sa place de demi de mêlée, c’est plutôt du côté de l’aile que subsiste une ultime interrogation. Le Clermontois Noa Nakaitaci, propulsé choix numéro un, débutera à coup sûr contre de le XV du Trèfle. Mais qui pour l’accompagner de l’autre côté ?

Dulin grand favori

Ils sont trois à se disputer une place de titulaire depuis le départ du taulier Yoann Huget, blessé gravement au genou face à l’Italie. D’abord Brice Dulin, qui fait figure de grand favori. Si l’arrière du Racing 92 était passé au travers lors du match de préparation en Angleterre à ce poste et n’avait pas caché qu’il avait peu goûté ce replacement, il a eu une nouvelle chance face au Canada. Ce qui prouve que PSA croit toujours en cette possibilité d’évoluer avec deux arrières de formation sur le terrain et qu’il donne donc sa priorité à l’Agenais de formation. Quid de Sofiane Guitoune ? Peu à son aise également face à l’Angleterre, le Bordelo-Béglais a profité de son unique opportunité dans ce Mondial pour impressionner. Aligné contre la Roumanie, il a inscrit un doublé. Surtout deux essais de pur ailier. Qui pourrait pourtant ne pas suffire pour lui offrir une nouvelle carte dans la compétition… Enfin, Rémy Grosso, appelé pour pallier l’absence de Huget et s’il a marqué un essai pour sa première sélection face au Canada, n’a pas franchement été rassurant dans les airs notamment. Aujourd’hui, il fait figure de grand outsider pour le poste.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?