Angleterre : White se positionne, Altrad s’étonne

  • Angleterre : White se positionne, Altrad s’étonne
    Angleterre : White se positionne, Altrad s’étonne
Publié le , mis à jour

Stuart Lancaster n’a pas encore fini sa Coupe du monde à la tête du XV de la Rose, que les noms de son successeur inondent la presse anglaise. Parmi eux, celui d’un entraîneur du Top 14 : le Montpelliérain Jake White, qui s’est publiquement positionné pour le poste.

C’est en ces termes, dans le Daily Mail ce mardi, que Jake White s’est exprimé sur la question : « L’Angleterre a tout pour elle, en termes de ressources, de joueurs et d’histoire. S’ils étaient véritablement intéressés et qu’ils m’approchaient, bien sûr que je serais intéressé. C’est l’un des plus gros jobs qu’on puisse trouver et il faudrait être fou pour ne pas y réfléchir. » Ainsi, le champion du monde 2007 avec l’Afrique du Sud se pose comme candidat à la fonction de sélectionneur de l’équipe d’Angleterre. Égratignant au passage les derniers titulaires du poste : « Les trois dernières Coupes du monde ont montré une chose : si tu y vas avec un coach qui ne possède pas d’expérience internationale, il se passe toujours la même chose, poursuit-il dans le quotidien anglais. Ils ont essayé avec Andy Robinson, Martin Johnson et Stuart Lancaster. Ils ont un des plus gros budgets au monde mais leurs entraîneurs ont seulement quelques années d’expérience. »

Pas de clause de libération à Montpellier

Selon lui, il aurait déjà été contacté à plusieurs reprises par les dirigeants de la RFU : « Quand j’étais avec les Boks, j’ai été approché pour le poste qu’occupe Rob Andrew (directeur du rugby à la RFU, N.D.L.R.). Ensuite ils m’ont contacté avant de choisir Martin Johnson et Stuart Lancaster. Les trois fois, ils ont nommé un Anglais. En général, c’est un procédé qui permet de donner de la crédibilité aux autres candidats. »

Le problème, c’est que Jake White est lié contractuellement avec le Montpellier Hérault Rugby. Débarqué l’an passé, fin décembre, comme consultant, il a prolongé son contrat (toujours comme consultant) pour encore deux saisons. Ainsi, son président Mohed Altrad s’est dit « surpris » des déclarations de son entraîneur, avec qui il doit s’entretenir sur le sujet. « Je ne suis pas au courant, nous a-t-il déclaré. Mais il a un contrat et je ne vois pas comment il peut s’en affranchir. Il ne possède aucune clause de libération. » Fin de l’histoire ?

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?