La nouvelle vie de Deylaud

  • La nouvelle vie de Deylaud
    La nouvelle vie de Deylaud
Publié le / Mis à jour le

L’ancien ouvreur international Christophe Deylaud a décidé de reprendre du service en Fédérale 1 à Blagnac depuis le début de la saison. Une nouvelle vie pour l’entraîneur habitué aux joutes du Top 14 avant une fin d’aventure prématurée à Bayonne.

Il avait quitté le monde du rugby professionnel sans faire de bruits. Écarté par la direction de l’Aviron bayonnais malgré le maintien du club au plus haut niveau. Passé par l’entraînement des jeunes du club basque, il a rapidement mis fin à toute forme de collaboration avec son ancien employeur. Après avoir rapidement compris que les portes des clubs professionnels ne s’ouvriraient pas lors de la dernière intersaison, il a décidé de reprendre du service en Fédérale 1, à Blagnac, aux portes de la ville rose. Un choix peu évident après avoir connu le haut niveau pendant quatorze ans en tant qu’entraîneur. « J’ai été agréablement surpris », concède-t-il alors que le championnat de Fédérale 1 marque une pause, « Je m’attendais à ce que j’ai trouvé. Le groupe des joueurs est très investi. Nous avons défini le projet ensemble et tout le monde à des bonnes sensations. » L’ancien international a rapidement clarifié les choses avec ses nouveaux joueurs : « Je leur ai dit que ce n’est pas le nom qui importe. Le plus important n’est pas ce qu’on a été mais ce que l’on veut être devenir ensemble. »

Néanmoins, Christophe Deylaud est un perfectionniste. Viser l’excellence reste son credo même si son équipe ne fait pas partie des grosses écuries de la poule, bien loin de Nevers ou de Auch. « Nous ne pouvons que progresser et pour cela, il faut changer certains comportements. Que ce soit au niveau du club, des joueurs mais aussi du mien. Tout doit être mis en œuvre pour aller vers une structure plus performante tout en gardant les bons côtés du rugby amateur. On peut notamment changer quelques comportements en terme de préparation et je peux leur amener quelques éléments. » Le championnat à l’arrêt, Christophe Deylaud veut continuer de perfectionner son groupe. « Je ne vais pas laisser le temps aux joueurs de souffler », prévient-il en annonçant les deux matchs amicaux programmés en attendant la reprise. « Nous avons commencé à nous entraîner un peu plus tard que les autres équipes donc ce mois va nous faire du bien. » Travail, rigueur, Christophe Deylaud n’a pas laissé ses principes dans le monde professionnel. Les joueurs de Blagnac l’ont bien compris.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir