Neveu : « On ne va pas se mettre au fond du seau ! »

  • Neveu : « On ne va pas se mettre au fond du seau ! »
    Neveu : « On ne va pas se mettre au fond du seau ! »
Publié le , mis à jour

Le demi de mêlée de Colomiers Damien Neveu, qui a porté le maillot du CABCL durant deux ans, était de retour à Brive vendredi pour disputer un match amical avec la reprise, contre Albi samedi. Une rencontre compliquée pour les Haut-Garonnais, qui se sont inclinés 45 à 7, mais qui savaient qu’ils allaient peiner face à une équipe supérieure.

Colomiers a tenu une demi-heure dans cette rencontre avant de craquer. Comment l’analysez-vous ?

Cette demi-heure, c’est le point positif de la soirée. Nous avons bien répondu présents dans l’intensité et su les contenir durant ce laps de temps. Par la suite, nous étions souvent au point de rupture et, face à une équipe qui est un niveau au-dessus, la moindre erreur, le moindre en-avant se paie cash. Nous avons eu du mal à franchir également, mais Brive est une équipe bien en place, défensivement notamment.

Le score est lourd. Quels enseignements tirer d’une telle rencontre ?

C’est vrai que l’écart au tableau d’affichage est conséquent. Ceci dit, nous avions abordé cette rencontre avec un état d’esprit particulier, qui consistait à ne pas tenter les pénalités et à essayer d’appliquer tout ce que l’on essaie de mettre en place aux entraînements. En ce sens, c’était une étape intéressante avant la réception d’Albi. Il y a des choses à tirer pour préparer ce match à venir.

Une si grosse défaite avant la reprise n’est donc pas contre-productive ?

Pas du tout parce qu’on jouait une équipe bien supérieure à nous. Nous le savions. Eux aussi préparent une échéance importante la semaine prochaine (un match contre Toulon, N.D.L.R.) alors ils abordaient cette rencontre très sérieusement. On ne va pas se mettre au fond du seau ! Au contraire, il faut savoir se servir de ce genre de rencontres. Et puis ça faisait du bien de jouer après trois semaines sans compétition.

Personnellement, vous faisiez votre retour à Brive après l’avoir quitté l’an passé. Quelles ont été vos impressions ?

Je ne faisais pas une fixation sur cette rencontre. J’étais content de revenir ici et voir du monde que je connais mais je n’avais pas particulièrement coché ce match dans ma saison.

Quel regard portez-vous sur votre début de saison ?

Un peu à l’image de l’équipe : à domicile, nous réalisons de belles prestations, des matchs très convenables et assez enthousiasmants. Mais c’est un peu plus compliqué quand on se déplace. C’est un peu pareil pour moi. Il faut trouver un équilibre, à l’extérieur notamment.

Vous avez cassé votre contrat à Brive un an avant son terme afin de trouver du temps de jeu à Colomiers. Aucun regret ?

Absolument pas ! À tous points de vue, je suis content. Il y a un très bon groupe et sportivement, je suis convaincu que cette équipe peut réaliser de belles choses. Un bloc très important de quatre réceptions lors des six prochains matchs nous attend et il va falloir bien le négocier. Il faudra ensuite être capables de gagner des points à l’extérieur, ce que nous n’avons pas fait pour l’instant, pour faire la différence.

La fiche technique de la rencontre

A Brive – Vendredi 19 h 30 — 4 000 spectateurs

Arbitre : M. Chalon (LIM)

Évolution du score : 5-0, 12-0, 17-0 (MT) 24-0, 31-0, 38-0, 45-0, 45-7.

Brive : 7E Galala (29e), Iribaren (34e), Sola (37e), Tuatara-Morrisson (43e), Mafi (59e), Acquier (69e), Namy (76e), 3T Laranjeira (35e), Bézy (60e, 77e).

Colomiers : 1E Voretamaya (80e), 1T Hilsenbeck (80e).

Carton jaune : 18. Lewarravu (72e).

Brive : 15. Sola ; 14. Mafi, 13. Mignardi, 12. Tuatara-Morrison, 11. Galala ; 10. Laranjeira, 9. Iribaren ; 7. Luafutu, 8. Sanconnie, 6. Briatte ; 5. Mela (cap.), 4. Snyman ; 3. Jourdain, 2. Ribes (20. Da Ros, 32e), 1. Lavergne.

Entrés en jeu : 16. Acquier, 17. Pointud, 18. Marais, 19. Steenkamp, 21. Ugalde, 22. Masilevu, 23. Jgenti, 24. Bézy, 25. Namy, 26. Whetton, 27. Petre, 28. Tuncer.

Colomiers : 15. Saout ; 14. Voretamaya, 13. Catala, 12. Bolakoro, 11. Sitauti ; 10. Lafage, 9. Neveu ; 7. Puech, 8. Bézian, 6. Béco (cap.) ; 5. Panizzo, 4. Mémain ; 3. Delmas, 2. Rioux, 1. Weber.

Entrés en jeu : 16. Acosta, 17. Falatea, 18. Lewarravu, 19. Faamatuainu, 20. Botz, 21. Maurino, 22. Inigo, 23. Castellina, 24. Hilsenbeck, 25. Roux, 26. Czekaj.

Les buteurs

Laranjeira : 1T/3 ; Iribaren : 1T/1 ; Bézy : 3T/3 ; Hilsenbeck : 1T/1.

Les meilleurs

Iribaren, Mignardi, Snyman, Sanconnie, Tuatara-Morrison ; Béco, Voretamaya.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?